Ligue 1 – Bilan 7e Journée : Monaco et l’OM respirent, Lyon et Paris doutent, Lille inquiète

La confirmation de l’OGC Nice en tête de la Ligue 1, les retours de l’AS Monaco et de l’Olympique de Marseille, les défaites de l’Olympique Lyonnais et du Paris Saint-Germain ou encore les sinistroses du FC Nantes et du LOSC… Voici le bilan de la 7e Journée de Ligue 1.

 

 

Les gagnants du weekend : OGC Nice, AS Monaco, TFC, ASSE, OM, Dijon FCO, FC Lorient

 

Après sa correction infligée à l’AS Monaco, l’OGC Nice était attendu tournant ce weekend du côté de Nancy. Avec une équipe remaniée offensivement, en prévision de la rencontre d’Europa League jeudi, les hommes de Lucien Favre se sont contentés du minimum en Lorraine. Une victoire 1-0 au terme d’une rencontre durant laquelle les Nancéiens auraient pu envisager un meilleur résultat au regard de leurs nombreuses situations mal exploitées.

Derrière, l’AS Monaco s’est relevée de sa chute dans le derby. Au bout d’une match mal embarqué devant Angers SCO, les Monégasques ont néanmoins réussi à retourner la situation grâce à deux coups de pied arrêtés. Une victoire poussive (2-1) qui permet malgré tout aux hommes de Leonardo Jardim de préparer au mieux leur rencontre de mardi face à Leverkusen.

En embuscade derrière les deux clubs azuréens, on retrouve le Toulouse Football Club. Avec énormément de réussite, et devant une opposition d’un bien faible niveau, les hommes de Pascal Dupraz ont réussi à gagner un match qu’ils souhaitaient initialement ne pas perdre devant le PSG (2-0). Une performance qui les conduit sur la troisième marche du podium, à trois longueurs du leader niçois.

Autre grand gagnant du weekend, l’AS Saint-Etienne. Et là encore, il était difficile d’imaginer un tel résultat en amont de cette rencontre face au LOSC. A peine trois jours avant, les Verts perdaient en effet trois joueurs sur blessure et un autre en raison d’une suspension… Ce qui portait le nombre total d’absents à neuf. Avec son équipe A’, et la perte rapide de Ronaël Pierre-Gabriel (sur blessure également), l’ASSE a réussi l’improbable exploit de se payer le LOSC (3-1). Non pas que le fait de battre Lille soit une exploit en ce début de saison, mais dans ces conditions et avec un refus manifeste de faire le jeu pour tenir le 0-0, la performance est notable.

Contrairement aux Verts, eux jouaient véritablement l’offensive. Pour la réception du FC Nantes, dans ce qui ressemblait à un duel entre équipes sous perfusions, les Marseillais ont enfin réussi à tenir le score. Une victoire 2-1 méritée au regard des velléités offensives affichées durant cette partie. Une fois encore, l’OM n’est cependant pas passé loin de la catastrophe en fin de match. Heureusement pour Franck Passi et ses joueurs, l’attaque du FC Nantes est encore plus inquiétante que la défense phocéenne. Et malgré de vraies situations, le manque évident de technique (une seule occasion franche en 20 minutes de grosse domination territoriale) a littéralement empêché les Canaris de revenir au score.

A noter par ailleurs les succès du Dijon FCO et du FC Lorient. Deux équipes qui sortent de la zone rouge grâce à ces trois points.

 

 

Les perdants du weekend : LOSC, FC Nantes, OL, PSG

 

Un massacre… c’est le mot qui résume le mieux la prestation des hommes de Frédéric Antonetti face à l’ASSE. Même sans être flamboyante, l’équipe lilloise dominait les débats dans les intention. Une expulsion bête – mais justifiée – de Franck Béria en aura décidé autrement pour les Dogues… qui enchaine par une quatrième défaite consécutive. Sacrée performance !

Une sacrée performance, c’est également ce qu’a livré le FC Nantes au Vélodrome dimanche soir. Une ouverture du score rapide et une volonté immédiate de… se replier pour René Girard. Le véritable esprit ‘made in Ligue 1’ ! Toujours est-il qu’en se montrant moins friable défensivement, les Nantais – qui composaient sans trois éléments habituels dans leur arrière-garde – auraient pu ramener un tout autre résultat. Offensivement, les belles intentions n’auront pas réussi à gommer un manque évident de technique dans le dernier geste, voire même l’avant-dernier à certains moments.

C’est devenu une tradition pour les Gones : trois jours avant la Ligue des Champions, c’est humiliation ! Les Lyonnais avaient pourtant mis tous les ingrédients nécessaires pour remporter cette rencontre contre le FC Lorient. Après une première période à leur avantage, les hommes de Bruno Génésio ont perdu pied au début du second acte. Une déconcentration passagère qui leur aura coûté un but… et le match au final, en raison d’un manque de réussite évident offensivement. Mais également d’un manque de maitrise dans la construction afin de véritablement pousser leur adversaire dans leurs retranchements.

C’est également ce qui a fait défaut au Paris Saint-Germain contre le TFC en ouverture de cette 7e Journée de Ligue 1. En partie seulement, car les manques étaient tout de même plus criants pour les Parisiens. Un déchet technique improbable offensivement et une deux erreurs individuels auront coûté le match aux hommes d’Unai Emery. A défaut de pouvoir le gagner, le PSG avait largement les moyens de ne pas perdre cette rencontre tant les Toulousains se sont montrés inoffensifs en dehors de ces deux cadeaux.

 

 

Les autres tendances de la 7e journée…

 

Concernant les autres équipes, on notera la nouvelle fessée du Stade Rennais en déplacement (0-3 à Dijon). Un véritable paradoxe pour une équipe qui se montre intraitable à domicile… Le paradoxe est d’autant plus poussif lorsqu’on se rappelle que la saison passée, les Rennais étaient en totale réussite hors de leurs bases et en totale perdition à la maison.

La perdition à la maison, c’est également le mal qui touche les Girondins de Bordeaux. Ces derniers ont néanmoins réussi à limiter les dégâts devant le Stade Malherbe de Caen au cours d’une rencontre affligeante et sans intérêt (0-0).

Affligeant, comme la réussite du FC Metz en ce début de saison. Loin d’être impériaux du côté de Montpellier, les hommes de Philippe Hinschberger ont cependant fait le travail en mettant au fond une de leurs rares opportunités pour une victoire 1-0. Ils pourront d’ailleurs remercier Vitorino Hilton pour le coup de main. Coupable sur une mauvaise relance, le défenseur montpelliérain – cherchant pourtant à se rattraper de sa première bévue – a terminé le travail de fort belle manière en découpant son adversaire dans la surface… Du bon boulot ! Surtout au regard de la prestation héraultaise qui, bien que poussive, était meilleure offensivement que celle proposée par les Messins.

A noter par ailleurs la victoire du SC Bastia devant l’En Avant de Guingamp (1-0). Les hommes d’Antoine Kombouaré, qui étaient restés invaincus durant les quatre premières journées de championnat, viennent d’enchainer par deux revers de rang en déplacement… Le tout en y mettant les mêmes ingrédients, à savoir une expulsion en première période. Forcément, à 10 contre 11, il ne faut pas attendre de miracle des Guingampais, qui n’ont pourtant pas démérité du côté d’Armand-Cesari.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *