Ligue 2 : RC Lens, objectif remontée pour Alain Casanova

Débarqué du côté du RC Lens, afin de pallier le départ d’Antoine Kombouaré en direction de l’En Avant de Guingamp, Alain Casanova était présent face à la presse ce lundi après-midi. Il a profité de l’occasion pour fixer ses objectifs de la saison.

 

 

 

Le choix du RC Lens

 

 

« Je remercie le club pour la confiance qu’il m’a manifesté. Je suis très honoré et fier d’être le coach de l’équipe première du RC Lens. J’avais réellement très envie de rejoindre ce club. J’ai refusé beaucoup d’offres pour venir en Ligue 2. J’étais sur le point d’étudier des offres de clubs de Ligue 1 et de clubs étrangers mais à partir du moment où j’ai su que le RC Lens était intéressé, j’ai tout stoppé pour le rejoindre.

C’est un club mythique ! Toute personne qui joue contre Lens ressent quelque chose à Bollaert-Delelis, face à ce public extraordinaire. Sûrement un des meilleurs en France, voire le meilleur, qui soutient son équipe comme on peut le voir dans très peu d’endroit. Lens a le profil et l’envergure d’un club de Ligue 1.  On va tout mettre en œuvre pour remonter le plus rapidement possible. »

 

 

 

Les objectifs de la saison

« Lens est en Ligue 2 mais n’est pas un club de Ligue 2. Les accidents arrivent. L’Atletico Madrid, Villarreal, Séville, Newcastle se sont retrouvés en Ligue 2. Aujourd’hui, j’ai plus de fierté, de détermination et de motivation de venir à Lens que de rejoindre certaines écuries de Ligue 1 où il y a peut-être une ambition et un soutien populaire moindres, des structures qui sont loin du niveau de La Gaillette, une logistique humaine en-dessous…

Je me suis aperçu aujourd’hui que la cellule de recrutements est très performante. Un gros travail a été fait en amont. On peut y ajouter une base de joueurs très intéressante. »

 

 

 

La philosophie de jeu souhaitée

 

 

« J’essaye de mettre en place un projet de jeu à partir d’une bonne possession de balle. J’aime les équipes qui jouent, qui posent des problèmes à l’adversaire à partir d’une bonne préparation au niveau de la première relance. J’apprécie les équipes très protagonistes dans ce qu’elles font. Elles sont très actives et essayent d’avoir le monopole du jeu et, en même temps, une très belle organisation sur le plan défensif. J’aime quand elles sont bien en place et ont des transitions défensives et offensives.

Je pense être quelqu’un qui travaille de manière assez minutieuse les coups de pied arrêtés. J’étudie assez spécifiquement le jeu de l’adversaire pour essayer de donner les meilleures informations à notre équipe. »

 

 

 

L’effectif pour la saison

 

 

« Il y a un travail collégial à faire au niveau des joueurs. Je connais très bien l’effectif pour avoir joué plusieurs fois contre le RC Lens et pour avoir vu pratiquement la moitié de la saison lensoise. Je veux m’appuyer sur la cellule recrutement. Elle m’a montré aujourd’hui qu’elle avait très bien travaillé en amont et qu’il existe des pistes très intéressantes. Après, en fonction des postes à renforcer et des possibilités économiques, il y aura des discussions.

Si l’on veut vraiment être une équipe qui se donne les moyens de monter, je pense que, dans un premier temps, notre obligation est d’essayer de conserver tout le monde. Il y a de très bons potentiels dans l’effectif. »

 

 

 

Le staff technique

 

 

« Trois adjoints vont arriver. Thierry Uvenard, qui était mon adjoint à Toulouse et Denis Valour, que je connais bien aussi et qui était chargé de la préparation athlétique. Jonathan Alves, avec qui je n’ai jamais travaillé, sera très important à travers la méthodologie de travail que j’emploie et le contrôle de la performance. Jean-Claude Nadon, que je connais depuis de nombreuses années, s’occupera encore des gardiens de but. »

 

 

La réaction de Gervais Martel

« Je suis très content que l’on ait un entraîneur aujourd’hui. On a attendu car la décision de la DNCG est arrivée tard. Ensuite, le choix d’un entraîneur est une décision importante. C’est la pièce maîtresse d’un club de football puisque c’est lui qui va rythmer l’ensemble du club et de ses joueurs. Il vaut mieux attendre un peu et prendre la bonne décision.

Je suis vraiment content de l’arrivée d’Alain Casanova. Je n’ai jamais parlé dans la presse de l’arrivée de Pierre, Paul ou Jack. Bien entendu, on a rencontré plusieurs entraîneurs. Mais personne n’était en pole position. »

 

Avec RC Lens.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *