Mercato – OL : Lacazette, une vente soigneusement orchestrée

Le feuilleton Alexandre Lacazette est encore (très) loin d’être terminé. A quelques semaines de l’ouverture officielle du marché des transferts, la position de l’Olympique Lyonnais n’a jamais été aussi claire sur ce dossier puisqu’une vente du joueur est officieusement à l’ordre du jour.

 

Une responsabilité (déjà) rejetée

 

Un an après avoir fait des pieds et des mains pour conserver coûte que coûte le ‘Meilleur joueur de Ligue 1′, Jean-Michel Aulas semble s’être fait une raison concernant l’avenir immédiat d’Alexandre Lacazette. En marge de la rencontre face au Stade de Reims, le président de l’Olympique Lyonnais fixait ainsi la porte de sortie à 50 millions d’euros. A l’issue de cette même rencontre, l’intéressé assurait n’avoir aucune certitude quant aux capacités du club à retenir le joueur.

Dans les colonnes du Progrès ce samedi, JMA en a remis une couche en mettant la pression sur Alexandre Lacazette. « On souhaite le garder. Maintenant, s’il y a des offres… A priori, il reste. S’il a une offre qu’il ne peut pas refuser, il viendra me voir. Et puis, c’est tout. Des offres ? (On en a reçu) plusieurs. La plus importante étant celle de West Ham de 40 millions et qu’on a refusée. C’est aussi une réponse. Je veux le garder, mais je n’ai pas la certitude car c’est lui qui décidera in fine. Moi, ce que je ne veux pas, c’est que le 28 août on se retrouve dans la même situation (que Monaco avec Martial). »

Autrement dit, le discours de l’OL est le suivant : « On ne veut pas vendre mais s’il y a une vente, ce sera uniquement parce que le joueur l’aura demandé ». Un discours similaire était par ailleurs tenu par le clan de Lacazette en milieu de semaine, à la différence près que c’était ce coup-ci le joueur qui souhaitait rester et le club qui était vendeur. En d’autres termes, les deux parties savent pertinemment que cette aventure commune touche à sa fin et n’attendent plus qu’une troisième partie mette tout le monde d’accord financièrement.

 

Un successeur déjà ciblé

 

Preuve en est, au cours de ce même entretien, Jean-Michel Aulas a également confirmé les premiers contacts avec l’entourage de Wissam Ben Yedder et le Toulouse Football Club. « Ben Yedder plaît beaucoup au staff technique. Sadran ? Je lui ai demandé les conditions, affirme ainsi le boss de l’OL tout en assurant ne pas avoir transmis d’offre pour le moment. Le joueur a une clause de sortie qui est tout à fait acceptable compte tenu de sa qualité. On n’a pas bougé pour le moment, mais Ben Yedder fait partie des gens qui nous intéressent. »

Malgré le beau discours de façade, la posture lyonnaise est finalement assez révélatrice en coulisses… surtout envers les clubs intéressés, pour qui le message est aujourd’hui clairement établi. L’OL est de fait prêt à lâcher Alexandre Lacazette – dont le nom du successeur est au passage déjà connu – si une proposition d’au moins 50 millions d’euros atterri sur la table dans les premières semaines du mercato. A bon entendeur…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *