Nantes : Der Zakarian croit plus que jamais au Top 5

Vainqueur mercredi à Bordeaux en Coupe de France, le FC Nantes reste sur une série de 14 matchs consécutifs sans la moindre défaite toutes compétitions confondues. De quoi forcément nourrir certaines ambitions.

Pour trouver trace de la dernière défaite des Canaris, il faut remonter au mois de novembre dernier. Ce jour-là, en déplacement sur la pelouse de l’AS Monaco dans le cadre de la 14e journée de Ligue 1, ils s’étaient inclinés 1-0. Ils ont depuis enregistré 6 victoires et 8 matchs nuls toutes compétitions confondues. Interrogé ce jeudi sur le site officiel du club sur la bonne forme de son équipe, l’entraîneur Michel Der Zakarian a livré la recette nantaise du moment. « Il faut y croire jusqu’au bout, persévérer et croire dans ses qualités. C’est ce que font nos joueurs actuellement. Ils vont au bout des choses. Ils ont envie que ça perdure. Il s’arrachent jusqu’au bout pour gagner les matchs, et parfois pour ne pas les perdre. Tout est possible au foot. On a rendu à Bordeaux la pareille de ce qu’ils avaient fait en championnat. Ils nous avaient mis deux coups de pied arrêtés, on leur a mis deux coups de pied arrêtés. »


« Les joueurs ont envie d’exister »

Grâce à cette bonne série, les Nantais pointent désormais à la septième place du classement (36 points), avec seulement trois points de retard sur Saint-Étienne (4e) et l’OGC Nice (3e). Les Canaris peuvent-ils réellement nourrir des ambitions européennes ? « Les joueurs ont envie d’exister, de montrer leurs qualités. Et comme après chaque match, il faut confirmer« , explique MDZ.

Si les Nantais veulent continuer à rêver, cela passe inévitablement par un bon résultat samedi soir lors de la réception de Lorient, à 20h à La Beaujoire. « Il faut qu’on l’aborde (ce match, NDLR) avec humilité et avec ferveur, prévient Der Zakarian. On aura besoin de notre public pour qu’il nous aide à aller chercher au plus profond de nous. On a quand même joué 120 minutes… mais mentalement, je sens une équipe qui a envie, qui ne lâche pas. On va se battre, même si collectivement, Lorient est bien meilleure offensivement que Bordeaux. Ils ont aussi des points faibles. À nous d’accentuer nos points forts et jouer sur nos qualités. C’est ce que nous produirons qui est le plus important. Il faudra bien défendre et bien récupérer le ballon pour bien attaquer. »

Alors que le FC Nantes est la troisième meilleure équipe du championnat sur les dix dernières journées, le club du président Kita pourrait profiter de l’irrégularité de certaines formations pour se hisser dans le top 5 de Ligue 1, avant de recevoir dans deux semaines l’AS Monaco, dernière équipe à les avoir fait trébucher.

 


Crédit photo : AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *