Nantes : Der Zakarian, une cassure dés l’automne

Quelques jours après voir annoncé son départ, et plus récemment manqué sa sortie à La Beaujoire en raison du comportement déplacé de Waldemar Kita samedi soir, Michel Der Zakarian a longuement évoqué les raisons de cette fin préméditée au micro de RMC. Extraits.

 

« Dans ma tête, c’était acté »

 

« Mon départ ? J’y pensais déjà en début de saison, je me suis vite demandé si cette année avec Nantes ne serait pas la dernière. Petit à petit, je me suis rendu compte qu’il fallait qu’on arrête. Dans ma tête, c’était acté qu’il fallait que j’arrête. Ça traînait, beaucoup de bruits couraient et comme je voulais être transparent, j’ai pris la décision de l’annoncer. Il ne fallait pas faire l’année de trop. J’avais rempli mes objectifs avec Nantes et j’arrivais en fin de contrat… J’ai préféré prendre la décision d’arrêter parce que je n’étais plus en phase avec le président mais c’est tout à fait normal, on ne peut pas être tout le temps d’accord avec sa direction.

Même si certaines choses se sont dites, je voulais partir en bons termes et que cette histoire s’arrête de la meilleure façon qui soit. M. Kita m’a donné une fonction au club. Je suis entraîneur et c’est moi qui dirige les séances, qui planifie la saison, … Je comprends qu’il ne soit pas content aujourd’hui mais je pense qu’on a bien travaillé et que j’ai tiré le maximum du groupe que j’avais (…) Ma fierté, c’est d’avoir ramené le club en Ligue 1 et de l’avoir maintenu trois ans d’affilée. Maintenant, je souhaite le meilleur au FC Nantes et j’espère que le nouvel entraîneur fera du bon travail et que le club retrouvera l’Europe et son lustre d’antan.

 

« Il faut savoir s’arrêter »

 

Même si aujourd’hui on ne se parle plus beaucoup avec le président, il y a eu une période où on communiquait beaucoup et je n’ai pas senti cette flamme pour continuer. Quand ça ne colle plus, il faut savoir s’arrêter (…) J’ai beaucoup de respect pour M. Kita. Il a beaucoup investi dans le club et il a permis au FCN de rester à un très bon niveau. J’ai essayé de faire mon travail du mieux possible et il faut que l’on se quitte en bons termes, il n’y a pas d’esclandre à faire. Je sais qu’il a été déçu par ma communication mais c’est comme ça, c’est la vie. Je le félicite pour ce qu’il a fait pour le FC Nantes.

Je recherche une nouvelle aventure. J’ai envie de découvrir d’autres personnes, d’échanger, c’est ça qui est enrichissant dans notre job. Ça permet de progresser. Mais pour l’instant, c’est trop tôt. Le championnat n’est pas encore fini, le marché ne bouge pas encore. Il n’y a que Claude Puel et moi qui étions en fin de contrat. Tous les autres clubs ont un coach en place. On verra plus tard (mais) je n’ai pas envie d’arrêter d’entraîner. C’est ma passion. Être au bord du terrain, gérer un groupe, amener mes connaissances… j’ai envie de continuer ! »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *