NBA – Analyse : Derrick Rose à New York, bonne ou mauvaise idée ?

La semaine dernière, Derrick Rose quittait les Chicago Bulls pour rejoindre les Knicks de New York. Le MVP 2011 arrive à Manhattan en échange de Robin Lopez, José Calderon et Jerian Grant. En plus de Rose, les Bulls envoient eux Justin Holiday ainsi qu’un second tour de draft 2017 à Big Apple.

Sur le papier, l’association Anthony-Rose-Porzingis laisse rêveuse et intrigante, même si l’ancien MVP n’évolue plus au niveau qui lui a permis d’être l’un des meilleurs joueurs de la planète. Alors ce trade est-il un vrai bon deal pour New York ?

 

Un changement de meneur de jeu nécessaire

Rose est le premier ancien MVP à jouer pour les Knicks depuis Bob McAdoo en 1978-79. De plus, New York cherche un meneur de jeu dominant depuis le court passage de Chauncey Billups en 2011. Cette saison, ce poste a notamment exacerbé les faiblesses du jeu new-yorkais, souvent lent et en manque de solutions. Les meneurs titulaires de New York combinaient à peine 7.6 points par match, soit la plus faible moyenne de la ligue.

Le renfort du poste de meneur était donc la priorité du nouveau coach Jeff Hornacek. « Il y a beaucoup de joueurs libres et je suis sûr que Phil Jackson et le GM Steve Mills étudient toutes les pistes. Si c’est possible de recruter ce joueur qui peut guider les plus jeunes et épauler les plus anciens, cela améliorera l’équipe. » Son souhait exaucé, Hornahek va pouvoir mettre en place son jeu rapide axé sur les « drives » et le jeu en transition. « A Phoenix, notre équipe était conçue pour jouer vite. J’avais plein de petits, et j’aimerais qu’on accélère le jeu au maximum pour obtenir des paniers faciles, tout en étant capable ensuite de poser des systèmes. »

José Calderon (7 points et 4 passes de moyenne cette saison) a souvent eu des difficultés à porter le jeu offensif de New York. La franchise de Manhattan était en effet la 27ème attaque de la ligue cette année. Le jeu de l’espagnol – basé sur des remontées de balle lentes et le tir à longue de distance – ne correspond plus au style de jeu prôné par l’ancien entraîneur des Suns.

À titre d’exemple :

Calderon : 46 points dans la peinture en 2024 min cette saison

Rose : 453 points dans la peinture points en 2097 min

 

L’arrivée de Rose va donc dynamiser l’attaque des Knicks. Son profil de meneur slasher-scoreur va faire le plus grand bien dans le changement de philosophie de jeu. Aucune équipe de NBA n’attaquait aussi peu le cercle que les New-Yorkais cette saison, avec 15.5 drives par match. Dans le même temps, Rose représentait à lui 9 drives par rencontre.

 

Un physique fragile, un niveau de jeu incertain

Malgré ses multiples blessures, Rose n’a que 27 ans et a encore du temps devant lui pour redevenir le jour qu’il a été dans le passé. Après un démarrage compliqué la saison dernière, il a amélioré toutes ses catégories statistiques lors de l’année 2016. Un niveau de jeu encourageant mais encore loin de son niveau de MVP.

 

  2015 2016
Points/match 14.4 17.7
Pourcentages aux tirs 38.6 45.3
Points/match dans la peinture 6.8 8.4
Pourcentages aux tirs sur les drives 44.6 55.3

 

Son contrat de 21.3 millions de dollars arrivant à échéance cette saison, il est dans l’obligation de montrer qu’il mérite un nouveau contrat tout aussi onéreux dans le futur, même si la grande question est de savoir s’il sera en mesure de tenir physiquement le choc de l’intégralité d’une saison NBA.

En effet, Rose a joué seulement 39% des matchs possibles depuis le début de la saison 2012-13 et n’a jamais pu retrouver le niveau qui était le sien avant sa blessure au genou – rupture du ligament croisé antérieur – lors de la première rencontre des Playoffs 2012 face aux Sixers de Philadelphie. Il n’a d’ailleurs plus joué plus de 30 minutes lors de 10 matchs consécutifs depuis… la saison 2011-2012. Un physique très fragile donc et un pari risqué tenté par Phil Jackson, président des Knicks.

 

Derrick Rose 4 premières saisons Depuis
Points/match 21 16.9
Pourcentages au tir 46.4 41.2
Passes décisives/match 6.8 4.8
Pourcentages de matchs joués 89.4 38.7

 

Une association Rose-Anthony qui pose question


Derrick Rose et Carmelo Anthony sont connus pour être deux gros scoreurs qui conservent beaucoup le ballon en main. Rose a utilisé au moins 27% des possessions de son équipe quand il était sur le terrain dans chacune des 6 dernières saisons, alors que dans le même temps, Melo utilisait la saison passée 29.7% des possessions des Knicks quand il était sur le parquet… Soit son plus faible ratio – et le seul en dessous des 30% – depuis son arrivée à New York.

Néanmoins, cette statistique traduit l’évolution du jeu de l’ailier cette saison. L’ancien joueur de Denver n’a jamais été aussi collectif, avec 4.2 passes décisives par match, sa plus haute moyenne en carrière. De plus, ses 3 campagnes réussies avec Team USA ont montré que la star new-yorkaise savait s’adapter aux plus grands joueurs et partager la gonfle lorsque le jeu le demandait.

Autre interrogation, quid de la progression de Kristaps Porzingis dans ce nouvel échiquier ? Aura t-il moins la balle ? Prendra t-il moins de tirs ? Certainement. Cependant, l’association des trois nouveaux hommes forts de New York risque de faire quelques étincelles la saison prochaine. Rose apprécie déjà l’idée de jouer aux cotés de ces futurs coéquipiers. « Je vais jouer aux côtés de Carmelo Anthony et Kristaps Porzingis. C’est une chance épatante, et je suis impatient. Je suis prêt pour New York. » Enfin Rose semble revigoré par son arrivée à New York, allant même jusqu’à déclarer qu’il aimerait y terminer sa carrière ! « Je voudrais remercier les Knicks. C’est un nouveau départ, et je suis reconnaissant d’être ici. J’ai le sentiment qu’on peut faire quelque chose de spécial ici. Mais je n’ai toujours pas le sentiment que c’est réel. J’espère que je serai capable de jouer le reste de ma carrière à New York. » 

 

Un joueur apprécié et qui relance l’attractivité des Knicks

L’ancien meneur des Bulls jouit d’une côte de popularité quasi-inégalée dans la Ligue et le monde entier. En effet, Rose a toujours été un joueur apprécié auprès du public et des meilleurs joueurs de la NBA. Que ce soit sur ou en dehors des terrains, la star est respectée et écoutée. En témoigne le message de Jimmy Butler suite à l’annonce du départ de son meneur de jeu. Mon meneur de jeu, mon frère. Tu m’as tellement appris depuis que je suis arrivé en NBA comme un gamin de 21 ans sorti de Marquette. Venir jouer à Chicago et apprendre de toi, un MVP, a été une révélation pour moi. Tu m’as aidé à me transformer en le joueur que je suis aujourd’hui. Tu m’as enseigné l’éthique de travail nécessaire pour exceller dans cette ligue. Tu es leader, un vrai de vrai. Tu m’as toujours soutenu comme coéquipier et comme ami. Je serai toujours reconnaissant de cette chance qui m’a été donnée de jouer à tes cotés tous les soirs, et je sais que tu continueras dans les années à venir à être le super joueur et le leader que tu étais à Chicago. »

Ses deux expériences avec Team USA (deux médailles d’or aux Championnats du Monde 2010 et 2014) ont renforcé son entente avec les tous meilleurs joueurs de la Ligue, notamment Kevin Durant. Son arrivée dans l’une des franchises mythiques de la NBA relance donc l’attractivité des Knicks auprès des meilleurs free-agents, que Phil Jackson cherche à attirer désespérément depuis son arrivée.  En se séparant de son axe meneur-pivot titulaire, New York se doit d’être agressif dans la free-agency. En effet, seulement 5 joueurs sont actuellement sous contrat : Rose, Anthony et Porzingis donc mais aussi Justin Holiday et le pivot remplaçant Kyle O’Quinn.

Alors, Derrick Rose est-il le joueur capable d’emmener New York sur le toit de la NBA ? Cela paraît toutefois difficile à l’heure actuelle. Néanmoins, tout porte à l’optimisme sur l’avenir du futur numéro 25 des Knicks. Son ancien coéquipier à Chicago et jeune retraité RIP Hamilton voit même Big Apple dans le futur top 3 de la conférence Est !

 

 

Gianni Boulahia

 

Crédit photo : AP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *