OM : Vélodrome à moitié plein, « déjà miraculeux » d’après Tonini

Le stade Vélodrome n’était qu’à moitié plein dimanche soir pour la réception de l’Olympique Lyonnais. Une affiche qui constitue pourtant l’un des plus gros chocs de la saison pour l’Olympique de Marseille. A travers une interview accordée à RMC Sport, Michel Tonini – président des Yankee Nord – a tenté d’expliquer cette désertion de l’enceinte phocéenne.

« On ne va pas au Vélodrome par obligation »

« Je pense que 32 000 personnes (au Vélodrome contre l’OL), c’est miraculeux. Très sincèrement, je ne pensais pas qu’on serait autant. Il y a quand même une situation sportive très dégradée, pour ne pas dire catastrophique. On a une équipe très faible. (…) Le supporter de l’OM, il va au stade parce qu’il a envie de prendre du plaisir. Il a envie de vibrer, il a envie d’encourager une équipe, de se sentir investi d’une mission. Mais là, on pousse quoi ? On a une équipe pitoyable.

Il ne faut pas oublier qu’on vit aujourd’hui la conséquence d’un massacre programmé par notre ancien président (Vincent Labrune, ndlr), qui a été en quelque sorte confirmé par Margarita Louis-Dreyfus parce qu’elle n’a pas voulu réagir pour améliorer la situation.

La reprise par Franck McCourt ? Quand Tapie est arrivé, le club était moribond, le stade était vide. Le stade s’est rempli, la folie a repris. Le supporter de l’OM, ce n’est pas parce qu’il ne va plus au stade qu’il n’est plus supporter. Mais on ne va pas au stade par obligation. On y va avant tout pour le plaisir et pour partager quelque chose. Là, le partage, il n’existe plus. Ni sur le terrain, ni dans les coulisses. Le club est en train de mourir, tout simplement. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *