Pro D2 – EXCLU Jeremy Davidson (Aurillac) : « Nous n’avions jamais vu autant d’enthousiasme dans la ville »

À J-1 de la première demi-finale de Pro D2 opposant le Stade Aurillacois et Mont-de-Marsan à Jean Alric (samedi, 18h), l’engouement et la pression montent du côté des deux clubs. Après avoir interrogé le demi de mêlée montois Emmanuel Saubusse, c’est cette fois-ci le coach d’Aurillac Jeremy Davidson qui nous raconte l’approche de cette demie tant attendue par tout le peuple cantalien…

 

Jeremy, nous sommes à J-1 de la demi-finale. Comment se sent le groupe et comment s’est déroulée cette semaine d’entrainement ?

Jeremy Davidson : Ça a été une semaine courte. Les joueurs ont mis un peu de fraîcheur dans leurs têtes et ont été très concentrés. Ce sont des phases finales donc l’intensité est différente, nous sommes maintenant à un niveau supérieur.

 

Avant l’annonce des demies, redoutiez-vous de tomber contre Mont-de-Marsan ? Pourquoi ?

J.D. : On avait fait quelques calculs et on savait que l’on risquait de tomber contre les Montois. On savait aussi qu’ils pouvaient nous surprendre à Bayonne. On voulait vraiment recevoir cette demi-finale à domicile pour avoir plus d’énergie et d’enthousiasme en jouant devant notre public. Nous ne sommes pas favoris car ils sont bons partout, notamment en conquête et pour envoyer du jeu. Nous nous attendons à un match très difficile.

 

Comme vous le dites, c’est une équipe très en forme ces derniers mois. Quels vont être les ingrédients à mettre pour remporter ce match ?

J.D. : Il va falloir être bons en conquête et très performants en défense car c’est une équipe très joueuse. Il faudra être très organisés, ne pas les laisser avancer car ils sont puissants devant et derrière. On est capables de mettre notre jeu en place. Ils annoncent des orages donc il va falloir aussi prendre en compte ce critère-là.

 

Selon vous, quels sont vos points forts ?

J.D. : Notre état d’esprit à la maison. Nous devons nous appuyer là-dessus. Utiliser notre public et tout ce soutien qu’il y a derrière nous. On espère vraiment gagner.

Cette saison est particulière puisque c’est votre meilleur classement en Pro D2. Quel est le secret de cette équipe qui progresse et s’installe parmi les gros de ce championnat ?

J.D. : Nous n’avons pas fait beaucoup de changements dans notre effectif ces cinq dernières années. On essaie de garder nos bons joueurs quand on en trouve et on fait confiance aux jeunes de notre centre de formation. Nous avons aussi des joueurs clés comme Maxime Petitjean et bien d’autres qui font la différence.

 

Vous êtes au club depuis 2011 et avez donc déjà connu la dernière demi-finale aurillacoise à Brive (NDLR saison 2012/2013 défaite 14-30). À votre avis, qu’est-ce qui peut faire que cette année, c’est la bonne ?

J.D. : Je pense que c’est le simple fait que nous soyons plus mûrs. Malgré quelques blessures, nous avons réussi à conserver notre niveau. Mais nous pensons d’abord à ce match de samedi avant de penser plus loin. On se concentre sur ce match qui va être très dur.

 

Cette demie à domicile dégage un engouement énorme de la part des supporters. Comment le groupe ressent-il cela ? C’est évidemment un point fort…

J.D. : Bien sûr ! Nous n’avions jamais vu autant d’enthousiasme dans la ville. Nous allons profiter de cela. Sur le terrain, c’est 15 contre 15 et ce n’est pas l’ambiance qui va l’emporter mais les joueurs vont s’en servir au maximum pour répondre présent.

 

 

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *