Pro D2 : Dans la douleur, Bayonne rejoint Aurillac en finale !

Les Aurillacois connaissent désormais leurs adversaires pour cette finale d’accession. Les Bayonnais se sont imposés, dans la douleur, face à Colomiers ce dimanche après-midi à Jean Dauger 28 à 16.

Un stade Jean Dauger plein à craquer, une ambiance toujours aussi exceptionnelle… Les Bayonnais se devaient de poursuivre leur objectif qui est la remontée en Top 14. En face, les Columérins, qualifiés d’outsiders, avaient tout à gagner puisque cette demi-finale était un exploit mérité pour la formation et l’ont bien fait valoir en mettant leurs adversaires en difficulté.

Colomiers crée la sensation

Le coup d’envoi de cette période était donné par Willie Du Plessis. Pendant les 30 premières minutes, nous assistions à un duel de buteurs : Martin Bustos Moyano ouvrait le score (3-0 à la 7e), répondu ensuite par David Skrela (3-3 à la 10e). Les Bayonnais scoraient ensuite deux fois de suite grâce à la botte de l’argentin, Bustos Moyano (6-3 à la 14e puis 9-3 à la 22e). Skrela réduisait l’écart à la 28e par une pénalité (9-6) avant d’inscrire un drop ramenant les deux équipes à égalité et installant quelques doutes chez les Bayonnais (9-9 à la 32e). Beaucoup d’actions offensives des deux côtés lors de cette première demi-heure, mais celles-ci ne se concrétisaient malheureusement pas.

Et pourtant, les Bayonnais enchainaient une belle série et revenaient à 10m de la ligne mais les Columérins étaient bien en place en défense. Beaucoup d’efforts des deux côtés, ce qui laissait quelques joueurs au sol. Sur une touche perdue par Bayonne, les joueurs haut-garonnais récupéraient la balle et trouvaient une solution sur les extérieurs : Clément Lagain, l’ailier de Colomiers, filait à l’essai sur son aile ! Skrela transformait logiquement et les Columérins menaient pour la première fois du match 9-16 à la 38e avant d’être sanctionnés quelques minutes plus tard, permettant à Bustos Moyano de réduire le score. A la mi-temps, Colomiers menait donc 16 à 12 sur la pelouse de Jean Dauger.

Poki, pour la délivrance !

Les Bayonnais n’avaient pas le choix ! Pour rester dans le match, il fallait marquer dès le retour sur la pelouse. Un peu brouillons sur leurs actions et jouant avec de la pression, les coéquipiers de Jean Monribot tentaient des actions dans la précipitation. Comme ce coup de pied directement en touche du capitaine bayonnais alors que son équipe était à 10m de la ligne. Bustos Moyano passait une pénalité à la 50e permettant de revenir à une unité de leurs adversaires. Derrière, après un lancement de jeu sur mêlée, ce même homme accélérait et trouvait son partenaire, Kade Poki, qui filait droit à l’essai ! Une action de plus de 60 mètres qui permettait à l’Aviron Bayonnais de reprendre l’avantage au score 22-16. Bustos Moyano rajoutait ensuite deux pénalités pour permettre à son équipe de prendre le large 28-16. (score final)

Bayonne en finale, Colomiers n’a pas démérité

Les Basques poursuivent leur chemin vers leur objectif de début de saison : la remontée en Top 14. Ils ont douté face à une belle équipe de Colomiers qui a brillé en première période mais a été trop indisciplinée. Ces derniers y ont cru jusqu’au bout et savourent tout de même leur belle saison.

Bayonne affrontera donc Aurillac, samedi 4 juin à 16h15, au Stade Ernest Wallon.

Crédit Photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *