Pro D2 – Carcassonne : Christian Labit pousse un coup de gueule devant le manque de soutien politique !

Après une dernière saison compliquée, Carcassonne revit ces derniers mois. À tel point que les Audois pointent à la 5e place du classement avant leur déplacement à Biarritz ce vendredi soir. Et pourtant, déçu du manque de soutien politique à l’égard du club, Christian Labit n’a pas hésité à dire ce qu’il pensait en conférence de presse jeudi.

« Aujourd’hui, nous sommes le seul club de rugby qui a les bons résultats que nous connaissons et qui a cette manière de faire pour s’entraîner et vivre au quotidien. (…) Il n’existe pas la même volonté politique ici qu’ailleurs à vouloir nous aider à rester ou à exister dans ce monde pro. (…) Nous allons encore nous entraîner sur un terrain à cinq kilomètres de Domec, en voitures particulières et dans cinq centimètres de boue l’hiver », regrette-t-il, des propos rapportés par La Dépêche du Midi.

L’USC fait la promotion de la ville de Carcassonne

Estimant que la bonne forme actuelle des jaune et noir sert à la ville, l’ancien troisième ligne du Stade toulousain veut désormais « du concret » pour ses joueurs. D’autant qu’il explique ne pas demander la lune.

« Nous sommes quatre fois télévisés consécutivement, cela fait incontestablement la promotion de la ville. Faut-il que l’on cache l’écusson de la mairie ? Soit on veut qu’on ait une forte image du club et de la ville indirectement, soit on s’en bat les rouleaux et alors… Aujourd’hui, nous faisons partie d’un des meilleurs clubs en France. Ce que je demande, ce n’est pas grand-chose, c’est nous rajouter deux terrains, un synthétique et un d’entraînement à côté de Domec sur des parcelles municipales, avec deux mobil’home pour des douches. Et basta ! » 

 

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *