Pro D2 : Colomiers frappe un grand coup et fait chuter Oyonnax à Mathon !

En match d’ouverture de la 3e journée de Pro D2, Colomiers a frappé un grand coup en allant s’imposer sur la pelouse d’Oyonnax (21-19). L’arrière Thomas Ramos a donné la victoire à son équipe en toute fin de partie grâce à un poteau rentrant. Deuxième défaite d’affilée pour l’USO, deuxième succès consécutif pour la Colombe.

Si les autres rencontres de cette troisième journée n’ont pas encore eu lieu, il y a fort à parier que les Columérins viennent de réaliser la bonne opération du week-end. Car après une défaite à Béziers, les Oyomen ne voulaient pas céder devant leur public, comme nous le confiait dans la semaine le demi d’ouverture de cette équipe Quentin Etienne. C’était sans compter sur une équipe columérine accrocheuse et méritante, comme à son habitude.

Pourtant légèrement plus à l’aise que l’USO lors de l’entame du match, avec une volonté de faire vivre le ballon freinée par des maladresses et des imprécisions, les hommes de Bernard Goutta et Philippe Filiatre rejoignaient les vestiaires avec un retard de sept points à la pause (13-6), notamment en raison du carton jaune à l’encontre du centre Peni Botiki pour un plaquage dangereux (24e). La sanction était alors immédiate : les rouge et noir choisissaient d’aller en touche à 5 mètres de la ligne adverse pour s’écrouler dans l’en-but sur un ballon porté et inscrire le seul essai de la partie (Greyling 26e).

 

Il va falloir compter sur Colomiers

Avec un engagement de tous les instants de la part de tous les acteurs, cette rencontre s’est alors jouée sur la réussite des buteurs… et l’indiscipline, avec trois cartons jaunes distribués de chaque côté et 10 minutes à 13 contre 13 aux alentours de la 50e.

La réussite des buteurs, parlons-en justement. À l’heure de jeu, et alors que son équipe menait 16-12, Quentin Etienne avait l’occasion de creuser un peu plus l’écart. Mais le demi d’ouverture voyait sa pénalité, pourtant dans ses cordes, fuir le cadre, son deuxième échec de la soirée. Du côté columérin, Thomas Ramos convertissait lui un tir au but de près de 50 mètres (62e), avant de voir son coéquipier Christopher Hilsenbeck tenter et réussir un drop (68e) et, enfin, de réussir lui-même la pénalité de la gagne à deux minutes du terme… sur un poteau rentrant !

Demi-finaliste la saison passée, Colomiers a confirmé – si besoin était – qu’il allait encore falloir compter sur eux cette année. Pour Oyonnax en revanche, c’est un gros coup derrière la tête à la maison. L’USO devra se consoler avec le bonus défensif.

 

Pour revivre le live de la rencontre, c’est par ici.

 

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *