Pro D2 – ITW Fred Quercy (Albi) : « Obligés de gagner contre Biarritz »

Un premier bloc loin des espérances… Après cinq rencontres – dont deux devant son public – le SCA n’a toujours pas connu la moindre victoire à domicile. Un compteur que les Albigeois espèrent bien débloquer ce vendredi soir, à l’occasion de la réception de Biarritz (20h) . Le troisième ligne de cette équipe Fred Quercy nous livre ses impressions.

 

Fred, après cette semaine de trêve, comment s’est senti le groupe ces derniers jours ?

Fred Quercy : Nous avons attaqué la semaine normalement, même si nous avons fait peut-être un peu plus de contacts que d’habitude pour nous mettre dans le bain. C’est une semaine classique malgré un petit peu plus de pression que d’habitude, nous sommes obligés de gagner.

 

Quel bilan faites-vous de ce premier bloc?

F.Q. : Ça a été un bloc compliqué car nous nous sommes déplacés trois fois. Il y a aussi eu ce coup dur avec la défaite face à Aurillac à la maison et ce nul face à Carcassonne… Pour nous ce match est plus une défaite qu’un nul… Face à Aurillac, on s’est relâchés, on a trop pensé que l’on allait gagner. Au final, la défaite nous a mis un gros coup au moral. On avait à cœur de faire quelque chose de bien à Béziers, voire même de gagner, et puis on prend deux/trois essais bêtes et méchants sur la fin qui font que l’on ne ramène rien.

 

Il y a tout de même eu une grosse satisfaction, votre victoire à Narbonne… 

F.Q. : Oui, bien sûr, ça a été une grosse satisfaction ! De toute façon, cette semaine-là, nous avions bien travaillé pour faire quelque chose chez eux et se rattraper du nul face à Carcassonne. Tout le monde avait à cœur de prouver que l’équipe n’était pas morte et que c’était une erreur. Nous voulions nous rattraper, cela a été juste mais ça a marché !

 

Vous n’avez pas le droit à l’erreur lors de cette réception de Biarritz…

F.Q. : Non ! On a à cœur, pour notre public, pour nous et pour tout le monde, de prendre du plaisir, de savourer une victoire et faire la fête après. Se régaler quoi.

 

Mais depuis le début de la saison, il n’y a pas eu de victoire au Stadium…

F.Q. : Je ne sais pas si c’est la frustration ou la peur de mal jouer, de trop en faire… Au bout d’un moment, je pense que cela va tourner et j’espère que ce sera dès ce vendredi. Dès que l’on va être pragmatiques, je pense que cela va dérouler et que l’on pourra inquiéter certaines équipes.

 

Que pensez-vous de cette équipe du BOPB, qui reste sur une belle victoire contre Colomiers ?

F.Q. : Je pense qu’ils ont une carte à jouer. On ne va pas se mentir, on perd un match à la maison, on ne gagne pas contre Carcassonne non plus… Je pense qu’ils nous ont étudiés et qu’ils savent que nous sommes dangereux offensivement mais que, défensivement, on peut perdre patience sur des choses simples. C’est une bonne équipe, c’est massif et lourd. Le problème vient de nous, quel que soit l’adversaire, nous aurons jouer de la même manière avec les mêmes ambitions.

 

 

 

Crédit photo : La Dépêche du Midi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *