Pro D2 – J2 : Oyo repart sans rien, Montauban réagit, Soyaux-Angoulême au bout du suspense !

Toutes les équipes évoluant à domicile se sont imposées vendredi soir lors de la 2e journée de ce championnat de Pro D2. Défait à Béziers, Oyonnax ne décroche aucun point et repart les mains vides, alors que Montauban a disposé de Biarritz et se rattrape de sa défaite initiale à Vannes le week-end dernier. Le choc des promus a quant à lui tourné à l’avantage du SA XV, au bout du du bout du suspense.

 

Colomiers 24 – 3 Carcassonne

Battu la semaine dernière de justesse à Bourgoin, Colomiers a enregistré sa première victoire de la saison sur ses terres face à Carcassonne. Dans un match assez pauvre en termes d’occasions, les Columérins ont peu à peu pris leurs distance au tableau d’affichage, avec trois pénalités de Thomas Ramos lors des 25 premières minutes, contre une seule de Berchesi pour les Audois (9-3). Le demi d’ouverture des visiteurs laissaient d’ailleurs bien trop de points en route ce vendredi soir pour que son équipe puisse ramener quoi que ce soit de son déplacement à Michel Bendichou. En supériorité numérique, les hommes de Bernard Goutta et Philippe Filiatre inscrivaient le premier essai de la partie par Romain Bezian en bout de ligne (32e)… et auraient même pu aller chercher le point de bonus offensif après l’essai de Clément Chartier, qui s’écroulait dans l’en-but après un effort collectif du pack bleu et blanc (78e).

 

Soyaux-Angoulême 23 – 22 Vannes

Quel suspense à Chanzy dans ce choc des promus ! Après sa défaite à Oyonnax la semaine dernière, Soyaux-Angoulême est resté maître chez lui et décroche les quatre précieux points de la victoire.

Et si les locaux étaient globalement dominateurs dans le premier acte, ce sont pourtant les Bretons qui viraient en tête à la pause (13-10), grâce à deux pénalités de Moeke et un essai de Trainor, contre un essai et un tir au but de Ric pour le SA XV. S’en suivait alors un véritable chassé-croisé en deuxième mi-temps. Les joueurs de Julien Laïrle reprenaient l’avantage à la 58e (essai de pénalité, 17-16), avant que Moeke ne refasse passer Vannes en tête quatre minutes plus tard avec une nouvelle pénalité. Dans une rencontre au suspense haletant, c’est finalement Soyaux-Angoulême qui avait le dernier mot, à deux petites minutes de la fin de la partie. Ric convertissait une pénalité à 25 mètres en face des poteaux pour donner la victoire aux siens (23-22). Les Vannetais, qui ont écopé de trois cartons jaunes durant ce match, pourront nourrir certains regrets mais repartent avec un point de bonus défensif toujours précieux.

 

Narbonne 29 – 27 Bourgoin

Un court succès audois qui avait l’air de satisfaire les deux équipes à l’issue de la rencontre, même si les Berjalliens auraient pu espérer mieux qu’un point de bonus défensif. Les Narbonnais, défaits à Biarritz pour leur premier match le week-end dernier, tiennent eux leur premier succès de la saison, lors d’un match à 8 essais ! Et si les Ciel et Grenat prenaient la tête à l’issue de la première demi-heure (12-10), les Audois ont ensuite su conserver leur avance. Un chassé croisé d’essais inscrits par l’intermédiaire d’Herjean, de Rouet, Strauss et enfin Falatea. Mais l’oscar de la soirée revient à l’ailier australien du CSBJ Nicholas Price qui a marqué les quatre essais de son équipe, s’offrant le luxe d’inscrire 20 des 27 points de son équipe. Le dernier essai berjallien, aplati dans les arrêts de jeu, leur permettait de ramener ce point de bonus défensif, important pour la suite de la saison.

 

Béziers 34 – 28 Oyonnax

En deux semaines, Béziers, s’est donc offert le luxe de battre les deux anciens pensionnaires du Top 14 ! Après avoir dominé Agen lors de la première journée (34-11), les hommes de Manny Edmond ont réitéré et ont battu Oyonnax ce vendredi, qui repart de l’Hérault sans le moindre point, à l’issue d’un match qui aura vu chaque équipe marquer trois essais. Les réalisations de Béziers sont signées Chevtchenko (7e), Niko (38e) et le jeune Daminiani (44e), alors que les Haut-Bugistes – menés 24-9 à la mi-temps et 31-9 très tôt en seconde période – se sont réveillés lors des 20 dernières minutes, avec des essais de Ikpefan (59e), Taufa (60e) et un de pénalité (73e). Cela n’aura pas suffi pour les rouge et noir, qui devront se rattraper la semaine prochaine contre Colomiers.

 

Mont-de-Marsan 33 – 29 Dax

Pour la troisième fois d’affilée, le derby des Landes tourne à l’avantage des Montois ! Pourtant en infériorité numérique pendant la très grosse majorité de la partie suite au carton rouge de Clément Otazo (12e) pour un plaquage jugé dangereux, Mont-de-Marsan est resté souverain à domicile, en s’appuyant notamment sur la botte de son buteur Danre Gerber, auteur de 5 pénalités en première période, contre deux essais de Bureitakiyaca pour l’USD (15-14 à la mi-temps).

L’ailier dacquois inscrivait même un triplé en seconde période pour faire virer son équipe en tête, avant qu’Agustin Ormaechea n’y aille de son essai et que Matthew James ne rajoute trois points pour le Stade Montois. Et si les jaune et noir faisaient grimper l’écart à l’entame des dix dernières minutes (33-26, essai de Cabannes), Dax décrochait finalement un point de bonus défensif grâce à une pénalité de Bau à la 79e.

 

Montauban 22 – 11 Biarritz

Soucieux de se rattraper après leur défaite à Vannes lors de la première journée, et pour leur première sortie officielle de la siason devant leur public, les Montalbanais ont mené d’un bout à l’autre de cette partie, avec notamment un début de match à leur avantage : deux pénalités de Lescalmel (3e, 18e) et un essai de Gibouin (14e), contre une pénalité de Fortassin pour le BOPB. À la mi-temps, l’USM avait déjà pris ses distances au tableau d’affichage (16-6).

Trop imprécis pour espérer la victoire, les Biarrots allaient néanmoins se rapprocher au score en deuxième mi-temps suite à l’essai de Nabou (68, 19-11), avant que Lescalmel ne vienne clore ce match d’une nouvelle pénalité (22-11). L’arbitre de cette rencontre Nicolas Data ne s’est pas ennuyé non plus, en sortant deux cartons jaunes pour chaque équipe : à l’encontre de Philippart et d’Esclauze d’un côté, d’Hewitt et de Levi de l’autre.

 

Avec Fanny Haas

 

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *