Pro D2 : Le président du Stade Aurillacois inquiet du manque d’engouement autour du club

Au moment de retrouver la compétition ce vendredi soir, avec la réception du SA XV, le Stade Aurillacois ne pointe qu’à la douzième place du classement, avec le même nombre de points que le treizième, l’US Montauban. Pas de quoi inquiéter outre-mesure le président Christian Millette.

« Notre situation actuelle n’est pas forcément en rapport avec nos ambitions initiales mais les choses peuvent aller très vite, explique-t-il dans une intéressante interview accordée à La Montagne. C’est d’ailleurs vrai dans les deux sens et l’on doit rester vigilant. Malgré tout, je reste effectivement optimiste parce qu’on a un bon groupe (…) Je dirais même que je suis plutôt confiant pour la suite. »

Le Stade Aurillacois a besoin de son public

En revanche, Millette a une préoccupation : la difficulté à maintenir la fréquentation à Jean-Alric. « On a du mal à créer de l’engouement autour du club. Certains ne se rendent peut-être pas compte de la chance que l’on a d’avoir un club à ce niveau (…) J’ai le sentiment qu’à Aurillac on est un peu blasé (…) Heureusement qu’il y a un noyau dur qui nous suit. Mais il se réduit d’année en année. » 

Comme bien d’autres, le Stade Aurillacois a vu la fréquentation baisser à mesure que les résultats se « dégradaient ». « C’est un cercle infernal parce qu’il est presque impossible d’être performants continuellement. On doit parvenir à élargir notre public et trouver des solutions pour attirer les jeunes et les femmes. C’est en partie ce qui conditionnera l’avenir du club », prédit le boss rouge et bleu, qui en appelle à tout le monde. « Sportivement, je ne m’inquiète pas quand je regarde notre effectif et notre centre de formation. La fréquentation par contre est un vrai souci. On a besoin que l’équipe soit soutenue. C’est la clé du succès. » Et dire que ses joueurs étaient finalistes du championnat il y a à peine deux ans et demi…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *