Pro D2 : Le Top 14 ? « Banco », pour l’entraîneur du RC Vannes !

En début de saison, peu d’observateurs auraient parié sur une qualification du RC Vannes. Pourtant, et après leur victoire devant Mont-de-Marsan le week-end dernier, les Bretons se sont offert le droit de disputer un barrage à domicile, face à ces mêmes Montois. Mais alors, que représente cette qualification pour le club ?

« C’était l’un de nos objectifs très élevés en début de saison. On voulait être dans la bagarre. On y est grâce à une dernière partie de championnat très bonne, explique Jean-Noel Spitzer dans une interview à Sud Ouest. Mais pour moi, ça ne présage en rien de ce que sera la saison prochaine. C’est un épiphénomène. »

Le RC Vannes en outsider

Et si le RCV venait à accéder au Top 14 à l’issue des phases finales ? « Banco ! On sait très bien qu’il y aurait un écueil immense en demie, avec un déplacement à Brive. Ce serait très compliqué. Mais il y a trois ans, quand on est monté de Fédérale 1, on n’était pas favori », estime l’entraîneur vannetais.

Si tous les espoirs, et tous les rêves, sont encore permis, Spitzer est bien conscient que tout peut aller vite, dans un sens comme dans un autre. « L’humilité est un trait de caractère en Bretagne : ici on dit « petit disou, grand faisou ». On n’est pas grande gueule. Mais on est aussi réaliste. On voit bien les difficultés qu’a éprouvées Montauban après avoir disputé une finale de Pro D2… » À eux d’éviter de vivre pareil scénario.

 

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *