Pro D2 – Perpignan : Le triste constat de François Gelez

Après sa défaite à Aimé-Giral lors de la troisième journée, Perpignan est loin de s’être rassuré ce dimanche, en s’inclinant assez largement sur la pelouse de Carcassonne (20-38). Après quatre journées de disputées, Perpignan est avant-dernier du championnat… Loin d’être impressionnant. « Je crois que le groupe est atteint un peu plus profondément qu’il ne veut le dire lui-même », redoute même François Gelez.

« Évidemment on espérait une réaction des joueurs et une capacité à se transcender après l’échec de la semaine dernière mais malheureusement ce n’est pas arrivé, expliquait l’entraîneur catalan à l’issue de la partie au micro de France Bleu Roussillon. Je crois que le groupe est atteint un peu plus profondément qu’il ne veut le dire lui-même. La convalescence va être plus longue et il va falloir plusieurs semaines de travail avant de trouver un niveau acceptable. On montre les signes d’une équipe faible défensivement et qui s’affole. En première mi-temps au lieu de jouer à cache ballons, on leur a offert toutes les possibilités de se mettre dans le match. »

 

 

 

Crédit photo : Maxppp – Michel Clementz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *