Pro D2 – Résumé : À Aurillac, Perpignan est vite redescendu sur terre

En match d’ouverture de cette deuxième journée de Pro D2, Aurillac recevait l’USAP ce jeudi soir. Déçus de leur dernière sortie à Maurice Boyau (défaite 20 à 19) le week-end dernier, les Cantaliens avaient à cœur de l’emporter pour cette première à domicile et se sont très largement imposés (42-13), face à des Catalans – Christian Lanta en tête – qui estimaient venir au meilleur moment à Jean Alric…

 

L’indiscipline catalane

C’était d’abord un duel de buteurs qui avait lieu dans cette première demi-heure : le numéro neuf usapiste Tom Ecochard ouvrait le score à la 8e, Maxime Petitjean lui répondait directement pour redonner un score de parité aux deux équipes (3-3). Les choses allaient ensuite se compliquer pour Perpignan :  pendant que Farnoux et Ecochard étaient en échec dans leurs tentatives de tirs au but,  Petitjean profitait lui de l’indiscpline catalane pour donner l’avantage aux siens (12 à 3, 32e).

Pour ne rien arranger, le pilier Brown, en difficulté en mêlée fermée notamment, écopait d’un carton jaune et laissait son équipe à 14 pour la fin de cette première période. Les Aurillacois enchaînaient alors les actions à 5 mètres de l’en-but, multipliaient les avantages pour, au final, voir le demi de mêlée Paul Boisset se faufiler dans un trou de souris pour inscrire le premier essai de la rencontre (17-3, score à la mi-temps).

Aurillac déroule

Alors qu’une révolte de l’Usap pouvait être imaginée, grâce notamment à une pénalité d’Ecochard (44e), les Catalans retombaient très vite dans leurs travers et recevaient un nouveau un carton jaune (Nawaqatabu, 53e) à 5 mètres de leur ligne, permettant à la mêlée aurillacoise de franchir la ligne d’essai, par l’intermédiaire de Maninoa !

Le troisième ligne inscrivait d’ailleurs un doublé peu de temps après, avec une percée individuelle sur l’aile gauche. Aurillac prenait définitivement le large et décrochait en prime le bonus offensif (34-6). Et pour ne pas s’arrêter en si bon chemin,  Lilomaiava venait enfoncer un peu plus le clou (39-6, 65e) et assurait la victoire à cinq points à ses coéquipiers, et ce même si les Catalans réduisaient l’écart par l’intermédiaire de Bélie, entre les poteaux (42-13 score final, après une dernière pénalité de Renaud).

Jean Alric, toujours invincible

Fidèles à leur réputation, les Cantaliens restent encore et toujours invincibles dans leur antre de Jean Alric… Poussés par leur public, les hommes de Jeremy Davidson s’offrent une belle première victoire dans cette nouvelle saison de Pro D2. Quant à Perpignan, après s’être imposé de justesse contre Mont-de-Marsan la semaine passée (19-16), cette défaite sera à vite oublier pour préparer au mieux la réception de Dax vendredi prochain…

 

 

Crédit photo : Icon Sport

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *