Pro D2 : Sauvés ou non, Provence Rugby et Marc Delpoux veulent être vite fixés !

La victoire face à Narbonne (19-18) dimanche n’aura pas suffi pour Provence Rugby. Dax s’étant imposé dans le même temps face à Perpignan (20-7), les hommes de Marc Delpoux évolueront l’année prochaine en Fédérale 1. À moins que…

 

« Aujourd’hui (dimanche NDLR) , il y avait trois équipes qui devaient gagner à l’extérieur pour se qualifier, deux l’ont fait, mais ce ne sont pas les bonnes… De notre côté, nous n’avons plus de forces, nous jouons sans les trois qui commandent la touche… Aujourd’hui (dimanche NDLR), on ne fait vraiment pas un joli match, nous avons été très mauvais dans la gestion… Toutes les semaines, les scenarios n’étaient pas en notre faveur et quand ça tourne comme ça… ce ne sont pas des signes positifs. » C’est un Marc Delpoux forcément déçu qui s’est exprimé sur le site officiel du club suite à la relégation de son équipe… Un an après être remonté au niveau professionnel, Provence Rugby – au terme d’une saison courageuse mais marquée par de (trop) nombreuses blessures – termine en position de lanterne rouge, à deux points seulement derrière Dax.

Une équipe landaise qui était venue s’imposer en février dernier à Maurice-David et qui a surtout réussi à faire des « coups » à l’extérieur (à Béziers et Montauban par exemple), à l’inverse d’Aix, qui n’a pas remporté le moindre match en déplacement. « Nous sommes la première équipe à descendre avec ce total de 10 victoires… Ça prouve la complexité de ce championnat puisque même avec 11 victoires, si Tarbes n’avait pas été relégué, on serait descendu. C’est la défaite contre Dax, en toute fin de match, qui nous coûte cher« , regrette Delpoux.

Ne pas être le feuilleton de l’été

Pour autant, tout espoir n’est pas perdu pour Provence Rugby, bien au contraire. Car en début de semaine Midi Olympique a en effet réaffirmé que le CSBJ devrait se voir rétrograder en Fédérale 1 en raison de certains problèmes financiers. Et, outre Bourgoin, Narbonne est aussi confronté à des problèmes extra-sportifs, alors que Biarritz connaît des retards dans le paiement de ses joueurs, comme l’a révélé la semaine dernière par Sud Ouest. Autrement dit, ils sont nombreux à être dans le viseur de la DNACG…

Quoi qu’il en soit, Marc Delpoux veut être vite fixé. « J’espère que si les instances ont des choses à faire, elles le feront rapidement. Qu’on nous dise « vous êtes en Fédérale 1 », et ce sera normal puisque sportivement on le mérite, ou « vous êtes en Pro D2″, mais qu’on le sache rapidement. Positive ou négative, que la décision soit prise rapidement. » Histoire (surtout) de ne pas connaître la même « aventure » que Dax il y a un an, qui avait dû attendre le mois d’août pour être fixé sur son sort et être « sauvé » au détriment de Lille. « C’est une situation très douloureuse qui prend fin, avait alors expliqué le président Jean-Christophe Goussebaire. Se faire reléguer sportivement en Fédérale 1 le 7 mai, c’est une chose. A la veille de la reprise du championnat, qu’on ne sache toujours pas dans quelle division l’US Dax jouera cette saison, c’en est une autre. » Dans son édition de lundi, le Midol rapporte que la décision devrait intervenir dans la semaine. Reste également à savoir si le président du club (éventuellement) condamné choisira – ou non – de faire appel…

Delpoux : « Des joueurs de très, très haut niveau vont nous rejoindre »

Mais que les supporters provençaux se rassurent, les ambitions de leurs dirigeants sont toujours intactes. « Désormais, si nous sommes en Fédérale 1, nous voudrons faire une saison à la Lyon, tranche Delpoux, toujours sur le site officiel du club. Ce qu’ils ont fait cette année en Pro D2, on aimerait le faire en Fédérale 1. On a travaillé fort et on aura des joueurs de très, très haut niveau qui vont nous rejoindre. Même en Fédérale 1. »

 

 

Crédit photo : Morgan Mirocolo – Provence Rugby.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *