Pro D2 : Six ans, quadruplé, 0… La deuxième journée résumée en sept statistiques

Après le succès de Montauban devant Biarritz jeudi, six autres rencontres de Pro D2 se déroulaient ce vendredi soir. Avec, une nouvelle fois, que des victoires à domicile. Mais ce n’est pas tout ce qu’il y a à retenir, au contraire. Tribune Sports vous propose l’essentiel de cette 2e journée en sept statistiques !

14.

Défait de peu et à la dernière seconde le week-end dernier à Colomiers, Provence Rugby a explosé Aurillac vendredi soir (48-18), dans un stade Maurice-David plein comme un oeuf. Et cette victoire, Aix-en-Provence l’a décroché en se basant sur une majorité de joueurs qui étaient déjà présents la saison dernière. En effet, sur les 23 noms qui étaient couchés vendredi soir sur la feuille de match, 14 portaient déjà le maillot noir l’année dernière en Fédérale 1. Continuité…

15.

S’ils se sont quand même imposés, les Carcassonnais aiment visiblement se faire peur… Les hommes de Christian Labit étaient en effet tout proches de gâcher une avance de 15 points ce vendredi soir devant Soyaux-Angoulême. Largement en tête à l’heure de jeu (18-3) – suite au deuxième essai de Benoît Jasmin dans cette rencontre – l’USC s’est finalement imposée… de 3 points (18-15). Les buteurs du SA XV Erwan Nicolas et Jean Ric-Lombard ont en effet sérieusement rapproché les Charentais, suite à quatre pénalités converties. Suffisant pour le bonus défensif, pas pour la victoire.

6 et 0.

Pour trouver la dernière trace d’une rencontre entre Brivistes et Columérins disputée en Corrèze, il fallait remonter à six ans en arrière avant le match de ce vendredi soir.

Et ce sont finalement les hommes de Jeremy Davidson qui sont sortis vainqueurs de ces « retrouvailles » (27-17). Si Arnaud Mignardi se montrait « déçu du contenu » à l’issue de la partie, ils ont néanmoins décroché les quatre points de la victoire, grâce notamment à trois essais (Mignardi justement, de pénalité et Galala). Pour les Haut-Garonnais, c’est donc un nouveau revers face au CAB. Car dans l’ère moderne, jamais Colomiers ne s’est imposé devant Brive… Partie remise ?

4.

Sur les 7 essais marqués par Nevers lors de sa large victoire devant Bourg-en-Bresse (53-13), il en marqué quatre. Lui, c’est Josaia Raisuqe. L’ancien du Stade français – déjà auteur de 10 essais en 24 rencontres de championnat la saison dernière – a explosé la défense bressane et s’est offert un quadruplé. Les autres réalisations sont signées Lolohea, Quercy et Curie.

La saison dernière, Raisuqe avait réussi deux doublés, contre le Biarritz Olympique en septembre et contre l’ASBH en avril.

3.

C’était décidément la soirée des scoreurs ce vendredi. Après Raisuqe à Nevers, voici Roméo Ballu à Béziers ! Le jeune ailier a réalisé un triplé contre Massy au stade de la Méditerranée, et a donc inscrit 15 des 37 points des siens. Âgé de 22 ans, Ballu avait déjà inscrit quatre essais la saison dernière… en seulement huit rencontres. Avenir (et on ne parle pas ici du single de Louane hein)…

1.

Visiblement, Oyonnax aime le suspense en ce début de saison. Après s’être inclinés d’un tout petit point la semaine dernière à Aurillac, les hommes d’Adrien Buononato ont cette fois décroché la victoire sur la plus petite des marges devant Vannes (30-29).

Et s’ils n’ont pas vraiment eu à s’inquiéter pour leur victoire – les Bretons ne marquant leur deuxième essai qu’à la 80e+1 – les Oyonnaxiens ont eux aussi gâché une belle avance, puisqu’ils menaient 23-3 à la mi-temps…

 

Les résultats : 

Provence Rugby 48 (BO) – 18 Aurillac

Carcassonne 18 – 15 (BD) Angoulême

Brive 27 – 17 Colomiers

Nevers 53 (BO) – 13 Bourg-en-Bresse

Oyonnax 30 – (BD) 29 Vannes

Béziers 37 – 26 Massy

 

Jeudi soir :

Montauban 16 – 15 (BD) Biarritz

 

 

Crédit photo : Fabien Belloli – Le journal du Centre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *