Pro D2 – USAP : Les collectivités prêtes à mettre la main à la pâte pour aider financièrement le club ?

Alors qu’il ambitionne un budget de 15 millions d’euros la saison prochaine (il était de 9,5M cette année en Pro D2), François Rivière va forcément devoir se montrer persuasif pour parvenir à ses fins. Selon L’Indépendant, l’USAP pourrait cependant compter sur le soutien des différentes collectivités.

À commencer par la Ville de Perpignan, qui donnait déjà 1 millions cette saison (+200.000 pour les phases finales). Bien évidemment, aucun montant n’est encore précisé. « Il faut en discuter avec le président Rivière, explique le maire Jean-Marc Pujol. Nous serons aussi à l’écoute sur les projets d’infrastructure, tel le centre d’entraînement. » Le discours est le même pour Hermeline Malherbe, présidente du conseil général des Pyrénées-Orientales. Un soutien oui, mais aucune somme n’est encore proposée. « Nous serons là », promet cette dernière.

La région Occitanie aussi

Mais alors, quid de la région Occitanie, qui compte déjà plusieurs clubs en Top 14 (Montpellier, Castres et Toulouse) ? « Nous soutenons chaque club de Top 14 de la Région à hauteur de 300 000 euros, 100 000 au titre de la formation et 200 000 en prestations », explique Kamal Chibli, vice-président chargé de l’éducation, de la jeunesse et du sport, à L’Indépendant. L’USAP sera donc soumis au même régime que les autres, ce qui est déjà une amélioration (le quotidien régional précise en effet que la somme est divisée par deux pour une équipe de Pro D2).

Le travail a donc déjà commencé pour François Rivière, qui souhaite donner la possibilité à son staff de recruter six à sept joueurs supplémentaires. Le maintien de l’USAP en Top 14 passe par là.

 

 

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *