Pro D2 / LOU – USAP : Vainqueur de valeureux catalans, Lyon y est presque !

Pour le premier match de cette 24e journée de Pro D2, Lyon s’est imposé face à Perpignan (40-19), se rapprochant ainsi du titre de champion de France. Si Bayonne ne s’impose pas demain soir à Montauban, les Lyonnais seront officiellement sacrés.

 

Le match : Du tac au tac en première période, Lyon s’échappe en seconde

Les Perpignanais l’avaient annoncé avant cette rencontre : ils venaient sans trop de pression, avec l’envie de se faire plaisir. Un discours très vite mis en application. Au bout de 2 minutes, Raphaël Carbou inscrivait le premier essai de la partie. S’en suivait ensuite un chassé-croisé entre les deux équipes. Franck Romanet égalisait rapidement (7e), avant que le demi d’ouverture lyonnais Jacques-Louis Potgieter ne vienne imiter son ailier (26e, 14-7). Suite à une touche rapidement jouée par Julien Farnoux, le numéro 10 catalan Tommaso Allan rapprochait les siens (32e; 14-12), avant que le talonneur des rouge et noir Ti’i Paulo, seulement trois petites minutes après, creuse l’écart (21-12, score à la mi-temps).

Le début du second acte voyait en revanche les Lyonnais s’échapper pour de bon au tableau d’affichage, avec deux essais inscrits en trois minutes (48e et 51e), par l’intermédiaire de Franck Romanet – qui signait là un doublé – et de Jérôme Porical (33-12). Et si l’Usap revenait une nouvelle fois dans la partie, grâce à Alan Brazo (60e, 33-19) – qui contrait un coup de pied de dégagement de Jacques-Louis Potgieter avant de filer à l’essai – les pensionnaires du Matmut Stadium concluaient leur soirée de la meilleure des manières avec une dernière réalisation signée Porical (40-19, score final).

La décision qui ne s’imposait pas vraiment…

Seul bémol de ce match, le carton rouge adressé au joueur de Perpignan Christophe David à la 55e. Si son coup de poing dans le ruck méritait bien évidemment une sanction, l’arbitre de la rencontre aurait pu faire preuve d’un peu plus de psychologie et donner « seulement » un carton jaune. D’autant qu’à ce moment-là de la partie, Lyon avait déjà creusé un écart certain au score (33-12). Si les Catalans ont néanmoins marqué un essai en infériorité numérique – de Brazo à la 60e – et que les Lyonnais se seraient quand même imposés sans cette expulsion, il est dommage que les deux équipes n’aient pas fini à 15 contre 15.

Les joueurs

En interview cette semaine sur notre site, Franck Romanet s’est distingué ce jeudi soir, en inscrivant un doublé, tout comme l’arrière de cette équipe lyonnaise Jérôme Porical. Romanet en est donc désormais à 6 essais cette saison, alors que Porical a lui débloqué son compteur ce jeudi soir face à son ancienne équipe. Toujours très précieux et si difficile à arrêter, le centre Hemani Paea mérite la citation. Auteur de tous les points de son équipe la semaine dernière à Bayonne, Jacques-Louis Potgieter a totalisé 15 points ce soir, même s’il a peu à peu baissé de rythme au fil des minutes.

Et maintenant…

Lyon est (presque) sacré champion de France de Pro D2. Une défaite ou un match nul demain soir de Bayonne à Montauban donneraient officiellement le titre aux hommes de Pierre Mignoni. Seul un succès des Basques ferait encore un peu patienter le LOU.

Pour Perpignan en revanche, la course aux demi-finales continue et est loin d’être terminée. Si les Catalans pourraient se faire passer devant par Colomiers en cas de victoire des Columérins à Tarbes demain soir, ils recevront le week-end prochain… Bayonne !

 

 

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *