PSG : Blanc, « On n’est pas arrivé à notre objectif »

Laurent Blanc s’est exprimé à l’issue du nouveau sacre du Paris Saint-Germain en Coupe de France, le dixième de l’histoire du club. Malgré ce nouveau quadruplé réalisé par le PSG, l’intéressé a fait part de son amertume quant à l’échec parisien en Ligue des Champions.

 

La victoire sur l’OM

 

« Thiago Motta et Javier Pastore se sont blessés tous les deux au mollet, la veille du match. C’est l’année du mollet (il sourit). Comme quoi, cette année, dans ce domaine-là, rien n’a été facile. Rien ne nous a été épargné. J’ai perdu quasiment 20% de mon équipe hier, en perdant deux joueurs.

On a fait une meilleure deuxième mi-temps que la première. On a été plus agressifs et techniquement meilleurs. Il fallait user cette équipe marseillaise venue avec de très bonnes intentions. Elle nous a gênés avant la pause dans l’élaboration du jeu mais on a été plus fort ensuite. Félicitations à mes joueurs ! Bravo à eux ! Qu’ils se reposent quand même un petit peu. »

 

Le nouveau quadruplé du PSG

 

« La saison a été compliquée pour diverses raisons. Je vais essayer de l’analyser dès la semaine prochaine, le plus justement possible. On aurait pu régler certaines choses avant le début de saison. Ça va qu’il y a eu du professionnalisme de la part du staff. Je pense que ça a été une saison usante mais on ne s’est pas relâché. On a eu des déceptions, des moments chauds qu’il a fallu surmonter mais on a toujours préservé l’unité du groupe. Il faudra s’appuyer sur ça la semaine prochaine même si on prend une autre direction.

J’avais dit que ce serait difficile de faire la même saison que la dernière. On ne se gargarise pas non plus. Il faut être conscient qu’en Europe, on n’est pas arrivé à notre objectif. Mais il faut aussi être conscient que les difficultés seront importantes pour rallier les quatre meilleurs du continent. »

 

L’objectif Ligue des Champions

 

« J’ai toujours été très fier, dès ma nomination au PSG. Très fier d’entraîner les joueurs qui vont nous quitter. Mais ça ne suffit pas. La communication a été très claire : on veut gagner la Ligue des champions. C’est bien ! Mais c’est difficile. La concurrence est féroce.

Après un certain temps, il faut oser repartir sur quelque chose. Est-ce qu’on aura raison ? Si ce n’est pas le cas, je serai le premier à en payer les conséquences mais je m’en contre-fiche. Il faut essayer de faire mieux, avec d’autres joueurs, peut-être en mettant plus l’accent sur le collectif et l’équipe. On ne va pas partir sur un projet pour renouveler 100% de l’équipe. On va réfléchir, cibler les choses. Mais croyez-moi, dans ce domaine, on est à la lutte avec de gros clubs européens. »

 

Avec L’Equipe.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *