[Billet] PSG : Condamnation, pourquoi le club doit soutenir Serge Aurier !

La justice a rendu son jugement concernant l’affaire Serge Aurier. Poursuivi pour des faits de « violences sur personne dépositaire de l’ordre public », le défenseur du Paris Saint-Germain a été condamné à deux mois de prison ferme. Pourtant, le PSG doit à tout prix soutenir son joueur.

 

Autant prévenir d’entrée de jeu : il ne s’agit pas d’un retournement de veste. L’idée selon laquelle, après l’affaire Periscope, Serge Aurier aurait d’ores et déjà dû quitter le Paris Saint-Germain l’été dernier reste inchangée. S’il a finalement réussi à faire le mercato parisien – en faisant partir tous ceux qu’il critiquait (Zlatan Ibrahimovic, Laurent Blanc, Salvatore Sirigu entre autre), le latéral droit ne devait pas bénéficier d’une telle clémence l’hiver dernier.

Toujours est-il que sur cette affaire avec la Police, le PSG doit coûte que coûte soutenir son joueur. Cela aurait également dû être l’affaire de trop en mai dernier. Vu que le club de la capitale a décidé de ne pas écarter l’ex-Toulousain pour ces faits à l’époque, il n’y a aujourd’hui aucune raison pour que cette position change.

 

Serge Aurier, le PSG doit suivre sa logique

 

Au moment où le club apportait son soutien, en assurant qu’aucune décision ne serait prise avant le jugement, la possibilité d’une culpabilité était d’ores et déjà pressentie. Autrement dit : si le PSG a décidé de défendre Serge Aurier dés la sortie de cette affaire, c’était également en assumant le fait que le joueur pouvait potentiellement être reconnu coupable. Aujourd’hui, la direction parisienne ne doit plus changer son fusil d’épaule. En attendant que l’affaire ne soit jugée en appel, le club a d’ailleurs réitéré son soutien envers le joueur.

Et même si cet appel débouche sur la confirmation de cette condamnation, il est désormais trop tard pour le PSG. A moins que Serge Aurier ne se distingue par un nouveau scandale, pour quelle raison le club devrait changer sa ligne de conduite suite à une condamnation ? Quel élément objectif fait que le joueur devrait être mis au placard ?

Etant donné que l’éthique du club est aujourd’hui bafouée, cette condamnation ne doit pas servir de prétexte. L’international ivoirien peut en effet continuer de jouer étant donné que sa peine sera aménagée. De fait, condamnation ou non, le PSG ne doit pas se réfugier derrière la justice pour prendre sa propre décision. Cette dernière a d’ailleurs d’ores et déjà été prise au moment où l’affaire a éclaté.

Ce soutien était déjà insensé à la base, un changement de position aurait à présent encore moins de sens, y compris après une condamnation… puisque celle-ci n’empêche pas le joueur d’exercer son métier. Le PSG s’est en réalité rendu prisonnier dans une affaire qu’il avait sous contrôle à la base. Un fait qui l’empêche aujourd’hui de se séparer légitimement de Serge Aurier.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *