Rugby : Affaires, résultats, violence… Thomas Lombard tire la sonnette d’alarme !

C’est peu dire que le rugby français ne connaît pas sa meilleure période actuellement, avec notamment – et comme un symbole – les résultats dramatiques du XV de France. Mais alors, comment a-t-on pu en arriver là ? « Il y a trois problématiques, explique Thomas Lombard au Parisien. Tout d’abord, les affaires à répétition qui viennent « du haut » de la Fédération française sont une très mauvaise publicité pour notre sport. Ensuite, les résultats décevants des Bleus n’entraînent pas un élan positif. Enfin, sans spectacle et avec moins de stars, notre rugby est à bout de souffle. »

 « Le rugby n’attire plus les foules »

Et si deux nouvelles règles ont récemment été validées pour préserver la santé des joueurs, le rugby passe pour un sport toujours plus violent, dont l’image est de plus en plus « mauvaise » pour le consultant de Canal+. « La violence dans laquelle s’est engouffré le rugby effraie. Nous l’avons vu avec le drame de Louis Fajfrowski (NDLR : décédé le 10 août lors d’un match amical). Ce problème doit être réglé de toute urgence, poursuit Lombard, qui tire la sonnette d’alarme. Cela passe par une revalorisation des aspects fondamentaux de ce sport, qui a dangereusement glissé de l’évitement au ”rentre-dedans”. »

Arguant que « le rugby n’attire plus les foules », l’ancien joueur du Racing 92 et du Stade français invite les dirigeants à s’inspirer de certains modèles. « Je trouve fou que personne ne s’inspire de la formation anglo-saxonne et de la Nouvelle-Zélande. Si ces nations dominent le rugby mondial, c’est parce que les jeunes sont autant à l’université que sur les terrains. Cela produit des joueurs avec du leadership et surtout autonomes. »

 

 

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *