Rugby – Champions Cup : Quand Laurent Travers rend hommage au RCT de Bernard Laporte

Une finale pour l’histoire. Si le Racing 92 venait à s’imposer samedi face au Leinster, Laurent Travers serait alors le premier rugbyman à remporter un titre européen comme joueur puis comme entraîneur. Mieux que quiconque, l’entraîneur francilien sait les efforts et les sacrifices nécessaires pour obtenir le titre suprême. Et peut donc parfaitement mesurer la performance historique du Toulon de Bernard Laporte, vainqueur de la compétition trois années de suite (2013, 2014, 2015).

« Ce qu’ils ont fait est quelque chose de très fort, d’exceptionnel même, explique-t-il dans les colonnes du Parisien ce jeudi. On s’en rend compte encore cette saison : mener de front Top 14 et Coupe d’Europe est très compliqué. Les finales sont des matchs à part. Chaque mètre gagné est un mètre vers la victoire. Vraiment. La discipline devient essentielle et la moindre faute se paie cash. C’est celui qui en fait le moins qui l’emporte. Surtout, ça passe très vite. Il y a une telle ambiance, un tel engouement… »

Travers : « Le premier à entrer dans l’histoire »

Et pourtant, au moment de (peut-être) écrire l’histoire du rugby européen, Travers refuse de tirer la couverture à lui. Les félicitations, l’ancien technicien du Castres Olympique espère certainement les recevoir à l’issue de la rencontre, avec un trophée dans les mains.

« Il ne faut pas regarder sa propre personne. Après, d’être peut-être le premier à gagner la Coupe d’Europe comme joueur et entraîneur, ça serait quelque chose d’extraordinaire. Mais ça sera à savourer après. L’important est d’être concentré sur ce qui nous attend. Il paraît que Leo Cullen (le manageur de Leinster qui a remporté trois fois la Coupe d’Europe comme joueur) peut aussi faire comme moi. L’un de nous deux sera donc le premier à entrer dans l’histoire. J’avoue que je n’aurais jamais pensé à ça. Ça fait un beau chemin parcouru ! On s’aperçoit que le temps file. On évite de leur dire mais les joueurs doivent en profiter car ça passe très vite. »

 

 

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *