Rugby – Transferts : Thomas Lièvremont explique pourquoi il a accepté l’offre de la Roumanie

Frère de l’ancien sélectionneur du XV de France, Thomas Lièvremont a été nommé ce mercredi à la tête de la Roumanie. Passé par Dax, Bayonne et l’équipe de France des moins de 20 ans dans carrière d’entraîneur, ce dernier « a longtemps hésité » avant de répondre favorablement aux avances roumaines. Et explique pourquoi il a finalement accepté. « Je me le demande encore parfois (rires). Je suis quelqu’un qui fonctionne à l’affect, au plaisir et j’ai eu l’occasion de me rendre plusieurs fois en Roumanie, de côtoyer des joueurs, des entraineurs et de développer de bonnes relations avec ce pays et les roumains. Ils avaient besoin de quelqu’un. J’ai longtemps hésité avant d’accepter la proposition, mais elle est arrivée au bon moment », affirme-t-il dans une interview au Figaro.

Thomas Lièvremont : « Que la Roumanie retrouve la position qui était la sienne »

Ayant également vu « l’opportunité de construire quelque chose », Lièvremont est conscient que le chantier est énorme, la Roumanie étant par exemple disqualifiée de la Coupe du Monde 2019. Mais l’ancien troisième ligne souhaite s’inspirer de la Géorgie. « Aujourd’hui, la Roumanie est 17e du classement mondial. Depuis quelques années, elle glisse vers le fond du 2e tiers du rugby. L’idée est qu’elle retrouve la position qui était la sienne et de s’inspirer, par exemple, du modèle de la Géorgie. Avec peu de moyens, ils se maintiennent dans le premier tiers derrière les grandes nations. »

En plus de continuer à commenter les rencontres de Pro D2 pour le groupe Canal+, il a également indiqué qu’il n’allait pas pour autant quitter Biarritz. « Je vais avoir des périodes denses pendant les compétitions ou dans les semaines à venir et je ferai les aller-retour à Bucarest. »

 

Crédit photo : Twitter @RugbyRomania

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *