XV de France : Pour Bernard Laporte, avant Jacques Brunel « on allait droit dans le mur » (un message à Guy Novès ?)

Malgré des résultats en dents de scie, Jacques Brunel va disposer de moyens bien plus supérieurs que ses prédécesseurs à la tête du XV de France. La nouvelle convention LNR/FFR prévoit notamment une intersaison de dix semaines sans match pour les membres de la liste. Brunel pourra également décider quel joueur libéré peut évoluer avec son club lors des périodes de doublons.

Bernard Laporte : « Brunel passe bien »

Alors, l’ancien entraîneur de l’UBB était-il le candidat idéal pour porter ce projet ? Pour Bernard Laporte, la réponse est sans équivoque. « Oui. Il a la chance d’avoir entraîné ou côtoyé la plupart des entraîneurs du Top 14. Il passe bien. Il est l’un des seuls à posséder l’autorité et le crédit », expliquait ce vendredi le président de la FFR dans une interview à Sud Ouest. Laporte estime même qu’avant, les Bleus couraient à la catastrophe. « Avant, on allait droit dans le mur. Ce qu’il faut, c’est une unité« , poursuivait-il. Reste à savoir si l’ex-coach du RCT fait ici référence à l’ancienne « situation » du XV de France – où le sélectionneur disposait de beaucoup moins de pouvoir – ou si c’est un tacle directement adressé à Guy Novès, remercié il y a six mois, qui réclame un montant énorme à la Fédération…

 

 

Crédit photo : Icon Sport

 

2 pensées sur “XV de France : Pour Bernard Laporte, avant Jacques Brunel « on allait droit dans le mur » (un message à Guy Novès ?)

  • 30 juin 2018 at 22 h 43 min
    Permalink

    Ce qui est surprenant avec Laporte,
    c’est que malgré un tarin cyranesque,
    il sent même pas quand il pue de la gueule…
    a moins qu’il soit plus proche de pinocchio
    et que telle la marionnette de bois
    son blaze s’allonge au fur et à mesure qu’il déblatère…
    le pire est que ce type soit encore en liberté
    libre d’aller, de venir et de vociférer
    de déverser sa bile et ses énormités.

    Reply
  • 1 juillet 2018 at 9 h 44 min
    Permalink

    C’est sur qu’avec trois les trois branlees reçues chez les black l’équipe de France a un avenir radieux devant elle…Monsieur le Président semble oublier que l’equipe de France ne va pas bien depuis très longtemps et que le mal dont elle souffre remonte à une époque ou lui-même était aux commandes du xv de France. C’est ce que l’on appelle une mémoire sélective.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *