Rugby – XV de France : Cette fois, les Bleus n’ont pas à rougir de leur prestation !

Pour son deuxième test match en Nouvelle-Zélande, le XV de France a concédé une nouvelle défaite ce samedi à Wellington (26-13). Réduits à 14 durant la grande majorité de la rencontre, les hommes de Jacques Brunel ont néanmoins montré un bien meilleur visage que le week-end dernier.

Décidément, rien n’épargnera les Français lors de cette tournée de juin. Après le carton jaune de Paul Gabrillagues lors du premier test – qui avait coïncidé avec le début de la tornade néo-zélandaise – c’est cette fois Benjamin Fall qui écopait d’un carton rouge (!!, 12e) pour avoir bousculé Barrett dans les airs (ce dernier retombant sur la tête). L’arrière du MHR laissait donc ses coéquipiers en infériorité numérique pendant près de 70 minutes. Dur…

Un carton d’autant plus rageant que les hommes de Jacques Brunel avaient livré une belle entame de match, avec notamment un essai de Geoffrey Doumayrou refusé après arbitrage vidéo (6e), le centre du Stade Rochelais ayant perdu le contrôle du ballon juste avant la ligne d’en-but. On retiendra néanmoins que c’est Morgan Parra qui ouvrait le score (11e, 3-0) peu de temps avant l’exclusion de Fall. Bien évidemment, les All Blacks – qui n’ont pas besoin d’être plus nombreux que leurs adversaires sur le terrain pour dominer – prenaient le dessus et inscrivaient trois essais dans le premier acte, par Moody (13e), Smith (20e) et enfin Barrett juste avant le retour aux vestiaires (21-6, score à la pause).

Le XV de France remporte la seconde période

Et pourtant, les Français laissaient une bien meilleure impression. Plus joueurs que lors de la première rencontre, ils parvenaient à contrecarrer les plans néo-zélandais, notamment dans les rucks. Avec une énorme performance (notamment) de la troisième ligne Babillot-Galletier-Gourdon. Défensivement, ils se sont envoyés comme il est coutume de dire, malgré – encore – des difficultés en conquête.

Comme un symbole, et alors que c’est dans cet intervalle qu’ils avaient craqué à l’Eden Park, les Bleus pourront se targuer d’avoir remporté la seconde période (7-5), malgré un nouvel essai refusé – qui semblait lui valable – au talonneur Bourgarit (68e). Qu’importe, le XV de France était récompensé de ses multiples efforts par un essai dans les dernières secondes de la rencontre par Cedate Gomes Sa (81e). Histoire de donner au score des allures plus conformes à la réalité (26-13). Avant l’apothéose lors du troisième et dernier test ? Et pourquoi pas…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *