Rugby – XV de France : Et dire que les Français étaient en tête à la mi-temps…

Pour son premier test match de ce mois de juin face aux All Blacks, le XV de France a concédé une très grosse défaite (52-11) en Nouvelle-Zélande. Après avoir résisté en première période, les Français ont encaissé un cinglant 44-0 dans le second acte…

Le carton jaune de Gabrillagues comme déclencheur ?

On y aura (un peu) cru pendant 40 minutes. Grâce à un essai de Remy Grosso (7e) et un certain réalisme en attaque, l’équipe de France rejoignait les vestiaires en tête au tableau d’affichage à la pause (11-8). On pouvait alors logiquement s’attendre à ce que les Néo-Zélandais continuent à appuyer sur l’accélérateur, mais pas forcément à ce que les Bleus craquent de cette façon…

7. Comme le nombre d’essais inscrits par la Nouvelle-Zélande dans le second acte – dont 3 en neuf minutes. Tout commençait suite au carton jaune de Paul Gabrillagues (51e). Barrett adressait une parfaite passe au pied en coin pour son talonneur, qui se saisissait du ballon au nez et à la barbe de Teddy Thomas (53e)… Le début de la démonstration, où chaque petite erreur française était immédiatement sanctionnée. Smith, Ioane (x2), McKenzie, Laumape et Savea y allaient de leur réalisation personnelle.

Alors que Mathieu Bastareaud affirmait dans la semaine que les Français ne venaient pas « pour se faire fouetter« , cela était tout comme lors de certaines séquences ce samedi matin. Il faudra maintenant digérer cette défaite au plus vite, car le XV de France a encore deux test matchs à disputer face à la meilleure équipe du monde.

 

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *