XV de France : « J’ai ma conscience pour moi »… Julien Bonnaire répond aux critiques le concernant !

Devant les résultats catastrophiques du XV de France, le staff tricolore n’est pas épargné par les critiques. Jacques Brunel, évidemment en première ligne, mais aussi certains de ses adjoints. C’est notamment le cas en ce qui concerne Julien Bonnaire, à qui il est reproché son inexpérience. L’ancien troisième ligne de l’ASM en est conscient, ne le nie pas et a par ailleurs abordé le sujet dans une interview accordée à Midi Olympique ce vendredi.

« Je ne suis pas stupide, je ne vais pas le nier ! J’évite de trop lire ce qui se dit sur moi, précise-t-il. J’imagine qu’il y a beaucoup de critiques et à la limite, peu m’importe. Si cela peut les satisfaire, je vais le dire clairement : oui, je le confirme, je n’avais jamais entraîné avant. Je tâche de faire au mieux. »

Julien Bonnaire : « Je bosse, vraiment »

S’il n’a – du moins pas encore – une grande carrière en tant que coach, il compense en revanche en s’appuyant sur sa riche carrière de joueur. « C’est vrai, je n’ai pas l’expérience d’un entraîneur. Mais j’ai mon expérience sur le terrain. La touche, je la connais et j’essaie d’en faire profiter le groupe. Ensuite, j’ai ma conscience pour moi parce que je fais le maximum. Je bosse, vraiment. Je fais tout ce que je peux pour que cela progresse. »

En rejoignant le staff de Brunel il y a maintenant un peu plus d’un an, Bonnaire savait que la mission s’annonçait périlleuse, le XV de France étant déjà à cette époque en (très) petite forme. Mais s’attendait-il à quelque chose d’aussi compliqué ? ‘Oui et non. Oui, parce que l’équipe perdait déjà. Je savais que le chantier serait important. Mais non, parce que je découvrais ce travail. Celui d’entraîneur, c’est une première chose, mais aussi celui d’entraîneur en sélection, qui doit bosser dans l’urgence. »

D’urgence, il en est justement question aujourd’hui pour l’équipe de France, qui pourrait tomber dans une crise encore plus profonde en cas de défaite en Italie ce samedi, dans le cadre de la dernière journée du Tournoi des 6 Nations. Oui, on en est là…

 

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *