Top 14 : Le Stade toulousain sous pression à Brive

Avant sa défaite la semaine dernière à domicile face à Montpellier (29-31), le Stade toulousain n’était jamais sorti des quatre premières places du Top 14. Mais ça, c’était avant… Désormais, les hommes d’Ugo Mola occupent la cinquième place du classement , avec un petit point de retard sur Bordeaux-Bègles, qui compte certes un match en plus.

Dans un championnat où tout peut aller très vite, les Toulousains auront donc tout intérêt à se relancer ce week-end. Le seul hic, c’est que ces derniers se déplacent sur la pelouse d’une équipe de Brive (samedi, 14h45) qui n’a perdu qu’une fois en sept rencontres à domicile cette saison. « Pour moi, les deux équipes les plus pragmatiques du championnat sont le Racing et Brive, a d’ailleurs expliqué Mola sur le site officiel du club. Brive a tout du Oyonnax de l’an dernier, capable de battre n’importe qui. C’est un club structuré avec un staff compétent, des joueurs clés et le meilleur buteur du championnat, qui n’est en plus pas qu’un simple arrière buteur. »

Brive a aussi besoin d’une victoire…

Défaits eux aussi lors de la dernière journée, à Toulon (15-44), les Brivistes (36 points) ont désormais cinq unités de retard sur le sixième, Montpellier, et ont donc eux aussi besoin d’une victoire pour continuer à rêver des phases finales. Alfie Mafi ne disait d’ailleurs pas le contraire dans la semaine. « Le staff a été clair. On avait un objectif de points sur le bloc. Maintenant, si on veut le Top 6, on est prévenu : ça ne tient qu’à nous et ça passera par deux victoires, contre Toulouse et Castres, et une à l’extérieur. Il nous faut 12 points. On doit se servir de ce retour sur notre terrain, avec le public, pour faire un grand match, gagner à tout prix. »

S’ils veulent s’imposer, les Toulousains devront également s’adapter aux conditions climatiques, qui ne seront pas forcément idéales pour envoyer du jeu. « Quand on regarde les quatre-cinq contre-performances du Stade toulousain depuis le début de la saison, cela a toujours été dans des conditions météorologiques compliquées, regrette Ugo Mola. À nous d’apprendre à mieux maîtriser ces éléments et à avoir un rugby plus pragmatique ». Habitués à mettre en place un certain volume de jeu, les Rouge et Noir doivent apprendre à réduire la voilure et à changer de style de jeu durant la rencontre… Un défi, parmi tant d’autres, que les Stadistes vont devoir relever pour ne pas dégringoler au classement.

 

 

 

Crédit photo : AFP

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *