Top 14 : 26 ans après son dernier sacre, le Racing 92 est à nouveau champion de France !

Malgré le carton rouge de Maxime Machenaud très tôt dans la partie, le Racing 92 a livré une prestation majuscule pour remporter le bouclier de Brennus face à Toulon ce vendredi soir à Barcelone (29-21).

 

Héroïque, incroyable, phénoménale…. Les qualificatifs ne manquent pas pour décrire la prestation du Racing 92 ce vendredi soir lors de la grande finale du Top 14. Réduits à 14 contre 15 suite au carton rouge de Maxime Machenaud à la 19e minute suite à un plaquage dangeureux, les Racingmen n’auront jamais rien lâché. Même menés 14-6 suite à l’essai de Mamuka Gorgodze en bout de ligne (29e), les hommes de Laurent Labit et Laurent Travers n’ont jamais baissé la tête, au point de revenir à deux petits points du RCT à la pause (14-12 pour Toulon) grâce à la botte de Johan Goosen et de Dan Carter.

L’état d’esprit du Racing a fait la différence

Et le meilleur était encore à venir…. En seconde période, alors que les Toulonnais tombaient un peu plus dans l’indiscipline – au point de récolter un carton jaune à l’encontre de Xavier Chiocci (50e) – les Racingmen allaient définitivement prendre les commandes de la rencontre pour ne plus jamais les lâcher : d’abord grâce à trois pénalités (2 de Goosen, 1 de Carter), avant que Joe Rokocoko – déjà décisif la semaine dernière face à Clermont – ne vienne inscrire le seul essai francilien de la partie (59e, 26-14). Et ce n’est pas la réaction des Varois, pourtant revenus à cinq points en fin de partie suite à un essai de filou de Maxime Mermoz, qui allait changer l’issue de la partie.

Formidable dans l’état d’esprit, le Racing 92 a peu à peu posé son empreinte sur cette rencontre. Beaucoup plus disciplinés que leurs adversaires (Toulon a commis deux fois plus de fautes dans cette rencontre) les ciel et blanc se sont montrés impeccables dans les rucks – avec notamment un Eddy Ben Arous monumental. Et, comme un symbole, c’est l’ouvreur néo-zélandais Dan Carter qui est venu mettre un point final à la victoire des siens avec un nouveau tir au but à la 80e (29-21, score final). 26 ans après, le Racing est de nouveau champion de France.

 

 

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *