Top 14 – ASM : Eric De Cromières en colère contre les clubs ayant approché Fofana et Vahaamahina illégalement !

Tous deux très courtisés – notamment par Montpellier – Wesley Fofana et Sébastien Vahaamahina ont finalement prolongé avec l’ASM, respectivement jusqu’en 2023 et 2022. Mais si les Auvergnats ont réussi à conserver ces deux joueurs cadres, cela n’empêche pas Eric De Cromières de pester contre ceux qui les ont approchés illégalement.

« Ce qui est compliqué, c’est d’être dans l’incertitude permanente. La loi LNR empêche un club de contacter un joueur avant qu’il n’attaque sa dernière année de contrat, détaille le président clermontois dans les colonnes de La Montagne ce samedi. Or, on sait très bien que pour Fofana et Vahaamahina, ça n’a pas été respecté. »

« Ce que l’on ne veut pas faire ici à l’ASM »

Et quand le quotidien régional lui demande si Clermont n’avait pas agi de la même façon au sujet de Rabah Slimani, arrivé en 2017 de Paris, De Cromières poursuit.« Je ne pense pas, mais je n’étais pas dans la boucle à l’époque sur ce dossier. Si on l’a fait, c’était une erreur. Pour en revenir à la loi, j’estime que c’est une règle de vie raisonnable. Sinon, c’est le bordel et ce genre de situation crée une atmosphère bizarre entre les joueurs et son club, regrette-t-il. Après on sait que des clubs emploient des moyens plus ou moins en adéquation avec le salary cap pour transformer des salaires en autre chose. Ce que l’on ne veut pas faire ici à l’ASM. »

On peut légitimement penser qu’il fait ici référence au MHR. Et d’un, car c’était la formation la plus intéressée par ces deux éléments. Et de deux car ce n’est pas la première fois qu’il fait allusion au fait que Montpellier ne respecte pas vraiment le salary cap. Récemment, Vahaamahina avait d’ailleurs révélé qu’il avait beaucoup hésité avant de signer un nouvel engagement avec les Jaunards.

 

 

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *