Top 14 – Castres : Christophe Urios a demandé à ses joueurs de ne pas polémiquer sur l’arbitrage !

Si certains n’auraient pas hésité à pointer du doigt les quelques décisions litigieuses de Laurent Cardona, cela n’a pas été le cas des Castrais. Les champions de France en titre ont en effet refusé de polémiquer au sujet de l’arbitrage à la suite de leur courte défaite devant le RCT (27-28) ce dimanche. Selon L’Équipe, c’est même Christophe Urios qui leur a demandé dans les vestiaires, à l’issue de la partie, de « mesurer » leurs propos, lui qui ne s’est même pas arrêté aux micros. « Je parle trop, a-t-il néanmoins glissé au quotidien sportif. Aujourd’hui (dimanche NDLR), c’est Joe, la prochaine fois, ce sera Fred (Charrier). Sans doute moi ensuite. »

Le manager a en revanche été parfaitement entendu par les siens. « Sur le ruck, oui, on pense que le joueur est parti devant. L’arbitre m’a dit qu’il était sûr de sa décision. Je n’ai pas à batailler. Quand on est fatigués, on a tendance à râler un peu, mais l’arbitre fait ses choix, nous on les assume », expliquait le capitaine du Castres Olympique Mathieu Babillot.

Castres « ne va pas se chercher d’excuses »

Même son de cloche chez l’entraîneur Joe El Abd, qui n’avait pas plus envie d’en rajouter. « Je vais vous faire une réponse politique. Je n’ai rien vu, et je n’ai pas encore revu la vidéo. Bon, sérieusement, peut-être qu’il y avait un truc à voir (…) Mais on s’en veut à nous-même plus qu’à l’arbitre, et on ne va pas se chercher d’excuses. » Point à la ligne…

S’ils peuvent (logiquement ?) avoir des regrets, les Tarnais ne l’ont donc pas trop montré. Il faut dire que si le contexte le rend amer, prendre un point à Toulon après avoir remporté deux succès consécutifs – notamment à Montpellier – n’est pas franchement un mauvais résultat. Place désormais à la réception du FCG la semaine prochaine à Pierre-Fabre. Un promu grenoblois qui n’a toujours pas remporté le moindre match à l’issue des trois premières journées…

 

 

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *