Top 14 – Castres : Mathieu Babillot et les Toulousains, « J’imagine qu’ils nous attendent »

5 novembre 2016, soit la date de la dernière victoire toulousaine face à son voisin castrais. Cela fait donc près de deux ans que les rouge et noir n’ont plus réussi à battre les Tarnais… Rien que la saison dernière, le Castres Olympique s’est imposé à trois reprises – deux fois en saison régulière, une fois en barrage.

« Se balader dans les rues de Castres pour se rendre compte »

Les Castrais savent qu’ils seront donc particulièrement attendus samedi prochain au moment du derby à Ernest-Wallon (coup d’envoi à 15h10). Élu meilleur staff du championnat avec ses adjoints Frédéric Charrier et Joe El Abd lors de la nuit du rugby, Christophe Urios semble lui impatient. « Cette notion de derby, il faut la garder. C’est notre force. J’en joue et je me régale de préparer ce match, explique-t-il à La Dépêche du Midi. Encore une fois, la petite ville contre la grande ville. La motivation sera bien évidemment là mais elle est plutôt à canaliser. Je l’ai toujours dit, ce qui compte, c’est être prêt au moment du coup d’envoi. »

Quelque chose nous dit que ses joueurs le seront… À commencer par le troisième ligne Mathieu Babillot. « Il suffit de se balader dans les rues de Castres pour se rendre compteCela fait quinze jours que les gens ne parlent que de ce match alors qu’on n’avait même pas encore joué au Racing. C’est une excitation particulière de préparer ce match à chaque fois, poursuit le capitaine. On est à quatre victoires d’affilée contre eux dont une en phases finales. Donc j’imagine qu’ils nous attendent. » Le ton est donné !

 

 
Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *