Top 14 : Christian Lanta, « Si on ne se dote pas de moyens pour avancer, on ira vers la mort de l’USAP »

Ce samedi après-midi, l’USAP va disputer à Ernest Wallon – là où elle a décroché son billet pour l’élite il y a un an – son dernier match de la saison, le dernier en Top 14, aussi. Après une année pour le moins compliquée, les Catalans vont en effet retrouver la deuxième division dans les prochains mois. Et même si la majorité de l’effectif a décidé de rester – couronné d’un recrutement plutôt intéressant sur le papier – rien ne sera facile pour les sang et or. Alors, Perpignan est-il à un tournant ? C’est la question posée par Rugby Magazine à Christian Lanta.

« L’USAP est une institution »

« La vie d’un club est faite pour avancer. Et si on ne se dote pas de moyens pour avancer, on ira petit à petit vers la mort de l’USAP, avance-t-il. On le voit bien avec Colomiers qui a failli passer à la trappe cette année, des clubs comme Narbonne, comme Dax. Ça va très vite… Il ne faut pas croire que ne pas vouloir aller chercher le haut niveau et se maintenir à une Pro D2, c’est facile. Et ne pas vouloir progresser, c’est en tout cas prendre des risques. La plus grande faute que feraient les dirigeants de Perpignan aujourd’hui, ce serait de ne pas avoir d’ambition, et de ne pas se doter des moyens pour satisfaire cette ambition. L’USAP est une institution, je n’ai pas peur du mot, et ce territoire ne peut pas se priver d’une USAP au plus haut niveau. »

Et le dirigeant catalan de conclure sur un « rêve » : « revoir l’USAP batailler au plus haut niveau. C’est la quête de tous ».

 

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *