Top 14 : Enzo Selponi explique ce qui l’a poussé à quitter l’USAP !

Arrivé en 2015 en provenance de Montpellier, Enzo Selponi n’évoluera plus à l’USAP la saison prochaine. Il a en effet décidé de rejoindre Grenoble, où il évoluera notamment avec son cousin, le demi de mêlée Eric Escande (actuellement au RCT). Mais alors, pourquoi a-t-il fait ce choix alors que de nombreux éléments ont eux décidé de rester ? Il s’en est expliqué dans une interview accordée mercredi à L’Indépendant.

Quitter l’USAP, « un choix douloureux »

« C’est un nouveau challenge qui s’offre à moi. C’était une décision très, très compliquée parce qu’au-delà de changer de club, je laisse beaucoup d’amis. Je laisse un staff très compétent, a-t-il également précisé. C’était un choix très douloureux et difficile à faire. Ce qui se présente à moi, c’est que j’ai envie d’un nouveau challenge, de nouvelles choses. Je le vois peut-être à Grenoble. Peut-être que je fais un bon choix, peut-être un mauvais. Je ne sais pas, l’avenir me le dira. Ce qui a aussi penché dans la balance, c’est l’esprit de famille avec mon cousin (Eric Escande, demi de mêlée toulonnais, a signé au FCG). »

Et si, justement, la vague de prolongations a pu le faire douter, le fait d’être aligné régulièrement à l’arrière – lui qui a été titularisé à sept reprises en numéro 15 cette saison – a compté dans sa décision. « Patrick (Arlettaz) a été au courant. Je l’ai informé dès le début, la première fois où il m’a vu pour me dire qu’il voulait me conserver. Je lui ai dit que ça commençait un peu à m’agacer, qu’il y avait une forme d’injustice. Disons que ça a bien aidé au fait de m’en aller. » 

Vendredi soir, lors de la rencontre de Challenge Cup face à l’UBB, Selponi commencera sur le banc des remplaçants, puisque c’est David Mélé qui occupera le rôle d’ouvreur, et Paddy Jackson celui d’arrière.

 

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *