Top 14 – FCG : Fabrice Landreau explique les raisons de son départ

Au club depuis 2009 –  à l’origine de la remontée du club en Top 14 en 2012 et de sa stabilisation dans l’élite – le directeur sportif du FCG Fabrice Landreau quittera Grenoble à l’issue de la prochaine saison, laissant les responsabilités à l’Irlandais Bernard Jackman. « Le patron des joueurs, désormais, c’est Jackman. Je reste directeur sportif, et en charge du développement du club », explique Landreau dans les colonnes de L’Équipe ce mercredi, avant de préciser que c’est désormais son ancien adjoint qui prendra en charge les briefings d’avant-match.

Au quotidien sportif, l’ancien joueur du Stade français a détaillé les raisons de son choix. « En février, j’ai annoncé au président (Marc Chérèque, qui quittera lui aussi ses fonctions à la fin de la saison) que je ne renouvellerais pas mon contrat, qui s’achève le 30 juin 2017. J’avais le sentiment d’avoir terminé la construction du club telle que je l’avais en tête à mon arrivée en 2009, en Pro D2. On a retrouvé le Top 14, on y est restés. Je me suis dit que ce ne serait peut-être pas la peine de continuer plus que ça. Mais ma grande hantise était de préparer au mieux ma succession. Ma peur était que le vestiaire se focalise sur : « Qui sera le futur entraîneur » au lieu de penser à l’équipe, aux résultats sportifs. Je connais bien la fragilité d’un vestiaire, je ne voulais pas annoncer mon départ en décembre ou janvier prochains, alors qu’on sera en pleines renégociations avec vingt et un joueurs et le staff en fin de contrat. »

« Je pense à prendre une nouvelle trajectoire »

Pour autant, à l’heure actuelle, Fabrice Landreau ne sait toujours pas de quoi son avenir sera fait… « Je l’ignore. Je reste concentré sur ma mission. Au fur et à mesure que la saison avancera, j’aurai pas mal d’idées et il faudra que je pense aussi à prendre une nouvelle trajectoire. Laquelle ? Je n’en sais rien encore. Je n’ai pas arrêté d’entraîner depuis 2003 (au Stade Français puis à Grenoble). J’espère terminer ici par une belle saison, ne surtout pas être un spectre pour Bernard Jackman, mais bien lui passer le témoin. »

 

 

 

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *