Top 14 – Finale : Quatre raisons de croire au titre du RCT

Ce vendredi soir à Barcelone (20h45), le RCT et le Racing 92 vont s’affronter en finale du Top 14 pour tenter de décrocher le tant convoité bouclier de Brennus. Si la rencontre promet d’être serrée, nous avons néanmoins trouvé quatre éléments qui pourraient faire pencher la balance du côté des Toulonnais…

Un vécu collectif supérieur

Que les choses soient claires : si le Racing regorge bien entendu de joueurs expérimentés (Dan Carter en tête), il est question ici d’expérience collective. En ce sens, l’avantage est largement du côté toulonnais pour cette finale, avec tous les titres remportés ces dernières années par les Habana, Giteau, Bastareaud, Mermoz, Guirado, Armitage… « Comme tout le monde, on aime disputer ces matches de phases finales. Sauf qu’à la différence des autres équipes peut-être, notre effectif recèle de joueurs qui ont l’habitude d’y prendre part, toutes compétitions confondues. Chez nous, par exemple, il y a des champions du monde (Nonu à deux reprises en 2011 puis en 2015, Habana en 2007) et des finalistes du Mondial (Giteau en 2015) », expliquait d’ailleurs Fernandez Lobbe en début de semaine à La Provence. Et quand on sait qu’une telle rencontre se joue à très peu de choses…

 

Leigh Halfpenny tombe à pic

Ce n’est pas nouveau, les buteurs sont très souvent amenés à faire la différence lors des matchs de phases finales, qui sont très souvent fermés et cadenassés – même si les demi-finales la semaine dernière ont offert du grand spectacle. Alors, forcément, le retour de Leigh Halfpenny le week-end dernier est tombé à pic pour le RCT. Contre le MHR à Rennes, l’arrière gallois a en effet disputé l’intégralité de la rencontre et a inscrit 17 de 27 points de son équipe. Et quand on sait que les Toulonnais ont connu de gros problèmes de buteurs cette saison – avec par exemple un bien faible 50% de réussite lors de la défaite face à Toulouse il y a quelques mois en arrière – cela est forcément une formidable nouvelle pour les Varois.

 

L’atout fraîcheur

Alors que le Racing a disputé la finale de la Champions Cup et a dû passer par la case barrage, le RCT a lui disposé cette saison de plusieurs week-ends de repos pour recharger les batteries et « s’aérer » l’esprit. Un avantage fraîcheur qui a fait la différence face à Montpellier la semaine dernière et qui pourrait encore s’avérer décisif ce vendredi soir.« Le paramètre de la fraîcheur n’est pas négligeable, c’est sûr, et on a pu voir que Montpellier avait sans doute connu un contrecoup devant nous, en demi-finale », détaille Bernard Laporte à La Provence. Avis partagé par Marc Lièvremont. « L’atout fraîcheur est du côté toulonnais, d’autant que le Racing a joué les prolongations la semaine dernière », nous confiait ce jeudi l’ancien sélectionneur national dans une interview exclusive.

 

La der’ de Laporte

Bernard Laporte le répète à qui veut bien l’entendre : son dernier match en tant qu’entraîneur du RCT n’est « qu’anecdotique« . « Ce serait à Toulon, oui, cela aurait une saveur particulière, mais là je ne me rends pas bien compte. J’aurai sûrement des émotions après. Mais là, c’est une finale à jouer pour Toulon. Que ce soit mon dernier match, c’est anecdotique. C’est la dernière fois que je vais monter dans le bus, que je serai dans le vestiaire… mais bon, ça reste secondaire. L’important, c’est de livrer un gros match et de bien se préparer. » Bizarrement, on a quand même bien du mal à croire l’ancien sélectionneur de l’équipe de France… S’il n’est bien entendu pas seul, c’est lui qui a fait de Toulon cette merveilleuse machine à gagner, c’est lui qui a ramené le bouclier de Brennus du côté de la rade en 2014, douze ans après. Forcément, son départ ne doit pas laisser insensible ses hommes, qui feront tout pour décrocher un dernier titre de champions de France en compagnie de Bernard Laporte. De plus, preuve que cette rencontre est particulière – au-delà de l’aspect purement sportif bien évidemment – les Varois arboreront un maillot « spécial » pour cette finale.

 

 

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *