Top 14 : Julien Arias quitte le Stade français « pour des raisons extra-sportives visiblement »

Figure emblématique du club, qu’il avait rejoint en 2004, Julien Arias fait partie des joueurs dont le départ a été officialisé ce samedi par le Stade français… Il a donc disputé ce week-end face à Pau son dernier match sous les couleurs parisiennes, avec un essai à la clé. À 35 ans, compte-t-il raccrocher les crampons ?

« Pour l’instant, j’arrête au Stade français. Pour des raisons extra-sportives visiblement, je ne peux pas rester (ndlr : le Stade français est prisonnier de sa masse salariale qui trop élevé vis-à-vis du plafond du Salary Cap). Du coup, je ne pourrai pas finir ma carrière ici, explique dans une interview accordée à Rugbyrama. Je n’ai pas encore décidé ce que j’allais faire. Je vais profiter mon week-end et ensuite je vais voir ce qui peut se présenter à moi dans les jours et les semaines à venir. »

Frustré mais sans rancoeur envers le Stade français

Mais, visiblement, l’ailier a encore « envie de jouer ». « Oui, j’ai encore envie de jouer, je me sens en forme. Le jour où j’aurais décidé de ne plus jouer au rugby, je ne pourrais pas revenir en arrière. Et là, je n’ai pas encore envie d’arrêter, assure-t-il. Je vais peser le pour et le contre. Si j’ai des propositions qui peuvent me permettre de prendre encore du plaisir, c’est très important pour moi, alors on verra… »

Et s’il confie qu’il avait imaginé « une autre sortie », l’ancien de Colomiers Rugby assure partir sans aucune rancoeur. « Apparemment, toutes les solutions ont été envisagées pour que ça puisse tourner en ma faveur. Malheureusement, ça n’a pas marché. C’est comme ça… J’ai passé quinze saisons magnifiques dans ce club, c’est ce que je veux retenir. Je pars un peu frustré. Mais sans rancœur. »

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *