Top 14 – La Rochelle : Pour le futur pilier Arthur Joly, le départ de Collazo « ne change rien »

Après cinq années passées à Agen, Arthur Joly portera le maillot du Stade Rochelais la saison prochaine. Le pilier va donc passer d’une équipe qui lutte pour son maintien à une équipe capable de jouer les premières places. « Agen est un très bon club, mais La Rochelle c’est une autre dimension », explique-t-il d’ailleurs dans les colonnes de Sud Ouest ce mardi.

« J’espère qu’Agen pourra devenir pareil dans quelques années mais pour l’instant ce n’est pas encore ça. Quand j’ai rencontré Patrice (Collazo) pour la première fois, l’humain m’a plu et le discours qu’il a tenu m’a plu. À savoir prendre des stars parce qu’il en faut et que c’est normal, mais avoir aussi des joueurs issus de la Pro D2. Pour nous c’est gratifiant, d’avoir un club comme celui-là qui te courtise en te disant qu’il aime les joueurs de Pro D2. »

Joly : « C’est l’histoire de Patrice avec le club »

Séduit par le discours de Collazo à l’époque, Joly a-t-il douté de son engagement envers le Stade Rochelais suite au départ de l’ancien pilier du Stade toulousain ? Visiblement, non. « Ça ne change rien, clarifie-t-il. Je me suis engagé avec La Rochelle et pas seulement avec Patrice Collazo. Patrice, c’est quelqu’un que j’aime bien, que je connais un peu depuis qu’il a entraîné les Espoirs au Racing, et je suis un peu triste car c’est lui que j’avais rencontré et j’aurais vraiment aimé travailler avec lui. Après, il y a des choses que je ne maîtrise pas, qui ne me regardent pas. C’est l’histoire de Patrice avec le club et je ne suis personne pour commenter ça. » 

Un point de vue différent de celui de Yoann Maestri, qui a lui fait faux bond au club maritime pour céder aux sirènes (très lucratives il faut dire) du Stade Français…

 

 

 

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *