Top 14 – LOU : Pourquoi Lyon a choisi de miser sur Pierre Mignoni en 2015

Arrivé en 2015, Pierre Mignoni ne cesse de faire grandir le LOU depuis. Après avoir décroché le tire de champion de France de Pro D2 dès sa première année, il a amené cette saison le club rouge et noir en phases finales du Top 14. Forcément, Yann Roubert ne doit pas regretter son choix d’avoir engagé le natif de Toulon. Dans les colonnes de L’Équipe ce mercredi, le président lyonnais a d’ailleurs expliqué les raisons qui l’avaient conduit à choisir Mignoni.

« À l’époque, en 2015, on avait envie de repartir sur de nouvelles bases. On venait de redescendre en Pro D 2, et les entraîneurs Olivier Azam et Tim Lane venaient de partir. Je cherchais quelqu’un avec une grosse force de travail, qui soit très exigeant et qui nous fasse gagner, détaille-t-il. Je voulais un manager qui pouvait incarner le projet du club : remonter en Top 14, y rester et aller le plus haut possible. On a lancé une consultation, j’ai reçu beaucoup de candidatures dont celle de Pierre Mignoni. Son profil nous correspondait (…)  Il avait prouvé à Toulon qu’il savait gagner et avoir des résultats. Quand il est arrivé, il restait sur trois Coupes d’Europe et un Brennus en tant qu’entraîneur des arrières. » 

« Exigeant avec les autres et avec lui-même »

Et Roubert d’en dire davantage, notamment sur l’immense capacité de travail de l’ancien demi de mêlée de l’ASM. « On s’est rencontrés dans le Var pour échanger, alors qu’il était encore en poste à Toulon. Il m’avait demandé quarante-huit heures avant de revenir vers moi : vingt-quatre heures parce qu’il avait un match important à jouer avec Toulon et qu’il ne voulait penser à rien d’autre, et vingt-quatre heures pour travailler sur notre projet. Il m’a rappelé en me disant qu’il avait vu nos matches. Je lui avais demandé lesquels il m’a répondu : “Tous, vos 21 matches.” Je me suis dit qu’il y avait déjà une vraie implication et qu’il serait exigeant avec les autres et avec lui-même. »

S’il réussit aujourd’hui à Lyon, c’est à Toulon que Mignoni a commencé sa carrière d’entraîneur (de 2011 à 2015). Un club qu’il retrouvera sur sa route ce vendredi soir dans le cadre des barrages. De jolies retrouvailles.

 

 

Crédit photo : AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *