Top 14 – Montpellier : Le speaker s’en va et charge violemment la direction du club !

Ce n’est décidément pas la joie à MontpellierAlors que le climat est loin d’être idéal entre le maire de la ville Philippe Saurel et Mohed Altrad, le speaker du MHR Gérard Labourdette – qui a « claqué la porte » avant le barrage face à Castres il y a quelques semaines – sort du silence et estime que le club « a perdu son ADN ».

« J’ai claqué la porte le jeudi qui a précédé le quart de finale contre Castres (joué le dimanche 12 juin dernier, NDLR). Pour le barrage, ce n’était pas ma voix, ils avaient pris au pied levé quelqu’un de chez RTS mais je ne sais pas à qui ils vont faire appel la saison prochaine. Au final, mon départ, c’est un ras-le-bol, la fatigue, un agacement généralisé et puis des façons de faire que je ne pouvais plus accepter, explique Labourdette lors d’une interview accordée à Midi Libre, avant de cibler plus précisément la direction du club. Je vais vous dire, il y a un fossé entre les gens du staff (médecins, kinés, préparateurs physiques, dirigeants et salariés du deuxième étage) et le reste de la direction générale et financière. On a perdu tout l’ADN du club. »

Depuis son départ, il n’a reçu aucun coup de téléphone de la part d’Altrad. Loin d’être surprenant… « J’ai reçu des appels téléphoniques de 98 % des salariés, de dix clubs du Top 14, de la LNR et de l’EPCR (instance européenne). Mais je n’ai reçu de coup de téléphone ni du président, ni de la direction générale, ni de la direction financière. (…) Eux, ils ne veulent que recevoir mais ils ne veulent pas donner. » Pour le MHR, voilà qui commence à faire beaucoup, notamment après « l’épisode » François Trinh-Duc il y a quelques semaines.

 

Crédit photo : AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *