Top 14 – Paris : Recrutement, effectif, staff, objectifs… Thomas Savare dit tout !

Alors que ses hommes viennent tout juste de reprendre l’entraînement, Thomas Savare s’est largement exprimé sur l’actualité de son club et n’a éludé aucun sujet. Le président parisien fixe la marche à suivre et assure que le Stade français reste ambitieux malgré son maigre recrutement jusqu’ici.

 

Repartir de l’avant, et vite. Après une saison 2014-2015 conclue par un titre de champions de France, Paris a ensuite connu de très nombreuses désillusions, au point de terminer à une bien triste 12e place du Top 14 il y a quelques semaines à peine, juste devant Agen et Oyonnax. Invité à répondre aux questions des supporters sur le site officiel du club, Thomas Savare a – à son tour – tenté de trouver une explication. « On s’est posés beaucoup de questions. On a mal digéré le titre. On a mal apprécié le contrecoup de ce titre. Je pense qu’on a eu du mal à se remettre au niveau d’exigence du Top 14. On a bien compris ce qu’il s’était passé », promet ce dernier.

Malgré cette saison galère donc, le Stade français ne s’est pas franchement montré très actif sur le marché des transferts, avec le seul Alipate Ratini comme nouveau joueur jusqu’à présent. Une stabilité non pas subie mais voulue et revendiquée par le club. « En termes de recrutement, ce que l’on a bien réussi à faire cette année, c’est que l’on a un effectif extrêmement stable. On a très très peu de départs, et du coup peu d’arrivées. Il ne faut pas voir ça comme un manque d’ambition, au contraire. On a conservé tous les joueurs que l’on voulait conserver. On va pouvoir continuer à travailler sur la durée. Je suis assez satisfait de la stabilité de l’effectif », affirme Savare, qui assure d’ailleurs que Paris n’a pour autant rien perdu de son attractivité auprès des meilleurs éléments de la planète et de l’Hexagone. S’il s’est réjoui de la prolongation de Sergio Parisse, pour laquelle il s’est « beaucoup battu », le président a également confirmé le départ de Rabah Slimani à Clermont. « Rabah a signé à Clermont pour la saison 2017-2018. On forme de bons joueurs, on essaye de les conserver au club. On s’est battus pour le conserver mais on n’a pas réussi. C’est comme ça. Ça fait partie du sport professionnel. »

 

« Se battre et jouer à notre meilleur niveau »

Et alors que la future liste « Elite » de l’équipe de France va bientôt être dévoilée – et que certains joueurs parisiens devraient logiquement y figurer – l’homme fort du Stade français promet que le club a « anticipé » et refuse d’ores et déjà de s’abriter derrière « de fausses excuses ». « Anticipé oui. Sauf qu’aujourd’hui, personne ne sait… Je pense qu’on aura entre 5 et 7 joueurs concernés par l’équipe de France. On a dans l’effectif, avec les espoirs, 50 joueurs qui sont capables de venir suppléer ces absences. Je ne veux pas qu’on s’abrite derrière ces fausses excuses. » Le message a le mérite d’être clair.

L-entraineur-du-Stade-francais-Gonzalo-Quesada-s-attendait-a-une-saison-difficile

 

Au final, c’est au sein du staff que les changements sont donc les plus nombreux. Alors que l’ensemble des dirigeants a reconnu que le club n’avait pas compensé le départ de Jeff Dubois vers le XV de France l’année dernière, Paris a cette fois engagé le Néo-Zélandais Greg Cooper – ancien entraîneur des Highlanders notamment – pour s’occuper des trois-quarts, alors qu’un spécialiste de la défense devrait être officialisé très prochainement. « Greg Cooper est un grand spécialiste, se réjouit Savare. C’est un entraîneur très expérimenté. Il va venir épauler Gonzalo dans sa tâche. Il s’inscrit dans le projet de jeu développé depuis son arrivée par Gonzalo. J’espère qu’il va s’intégrer rapidement. On aura un staff complet la saison prochaine. »

Un effectif stabilisé, une soif de revanche, un staff renforcé… Les Parisiens ont donc les moyens de jouer les premiers rôles dans les mois à venir. « On a eu une saison très décevante l’année dernière. On a un effectif de qualité, un staff au complet. C’est à l’équipe de travailler. On a toutes les conditions pour réussir et faire une belle saison. L’objectif numéro un sera d’être dans les 6. On a les moyens pour y être. Il faudra se battre et jouer à notre meilleur niveau. » Un discours résolument ambitieux de la part du président qui ne veut pas délaisser la Challenge Cup. « On va jouer cette coupe d’Europe à fond. Le Top 14 reste la priorité mais on la jouera à fond. On a l’effectif pour. On n’ira pas en vacances chez les Harlequins. » À ses joueurs désormais de répondre à toutes ses exigences, même s’il est évident que ces derniers auront également à coeur de montrer un bien meilleur visage dans les semaines et mois à venir.

 

 

 

Crédits photos : A. Gelebart/20 Minutes/SIPA – Panoramic

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *