Top 14 – Paris : Terry Bouhraoua et sept joueurs poussés dehors, « Il faudrait du courage et de la classe »

Fort des moyens financiers XXL de son propriétaire, le Stade français a frappé fort ces dernières semaines sur le marché des transferts (Fickou, Maestri, Sanchez). Mais les nouvelles ambitions parisiennes ne sont visiblement pas sans conséquences.

La semaine dernière, RMC Sport affirmait que Marvin O’Connor n’était pas conservé, malgré un contrat portant encore sur trois saisons. Et l’ailier n’a pas été le seul à être poussé vers la sortie. L’Équipe rapporte en effet ce jeudi dans ses colonnes que sept autres éléments ont été « priés de se trouver un nouveau club » en mai dernier : Lorenzo Cittadini (engagé jusqu’en 2019), Steevy Cerqueira (2019), Charl McLeod (2019), Théo Millet (2019), Romain Martial (2019), Matthieu Ugena (2019) ou encore Terry Bouhraoua (2020). Si certains ont déjà trouvé un nouveau point de chute, la pratique laisse à désirer.

Bouhraoua : « Ça manque aussi d’humain »

Revenu à Paris la saison dernière après des années consacrées au rugby à 7, Bouhraoua s’est exprimé à ce sujet auprès du quotidien sportif. « Alors qu’il me reste deux ans de contrat, on m’a dit qu’on ne me gardait pas et qu’on allait m’indemniser. » Et visiblement, le demi de mêlée n’avait détecté « aucun signe avant-coureur ». « Pour ça, il faudrait du courage et de la classe. Ça n’est plus le cas dans le rugby d’aujourd’hui. Ça manque aussi d’humain. Ils auraient pu faire ça autrement. On m’a dit ça va aller… Mais c’est juste du business. » Et c’est ce vers quoi tend de plus en plus le rugby professionnel…

 

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *