Top 14 / R92 – ST : Toulouse a trop gâché pour espérer mieux

À Colombes dimanche soir, Toulouse a subi sa première défaite de la saison face au Racing 92 (28-14). Venus avec une équipe remaniée, les Toulousains ont laissé trop de points en route pour ramener au moins un point de leur déplacement.

Dusautoir et Fritz hors du groupe, Bézy, Gray, Ghiraldini, Johnston sur le banc, Toulouse se déplaçait ce dimanche soir « sans pression », de l’aveu même de Yoann Huget au micro de Canal+ à l’issue de la partie. Il n’empêche que les rouge et noir auraient logiquement préféré accrocher le point de bonus défensif face aux Racingmen…

Le début de match était d’ailleurs à leur avantage : Marques ouvrait le score (3-0, 2e), mais ratait ensuite une pénalité dans ses cordes, dans les 22m des ciel et blanc. Au total, les coéquipiers de Jean-Marc Doussain – titulaire à l’ouverture ce dimanche – ont laissé pas moins de 11 points en route dans cette rencontre : 3 pénalités (dont 2 lointaines) et 1 transformation. Beaucoup trop pour espérer ramener quelque chose de ce déplacement dans les Hauts-de-Seine, même s’ils ont bien tenté de mettre en place du jeu…

Dans le même temps, le Racing se montrait lui pragmatique, avec Dan Carter qui faisait virer son équipe en tête (6-3, 22e), alors que les ciel et blanc ne s’étaient pas approchés une seule fois de la ligne d’en-but toulousaine. Réussite maximale donc pour les Racingmen, qui creusaient le premier écart de la rencontre grâce à un essai de pénalité quelques instants plus tard (13-3).

 

Toulouse loupe le bonus défensif

En retard de quatre points à la pause (9-13), Toulouse passait alors la seconde période à courir après le score. 16-9, 23-9 après un essai litigieux accordé après arbitrage vidéo au Racing 92 (61e), les choses se compliquaient assez rapidement pour le club du président Bouscatel… Et si Sofiane Guitoune redonnait de l’espoir en inscrivant dans la foulée son premier essai sous ses nouvelles couleurs (23-14), les Toulousains ne réussissaient pas à aller chercher le point de bonus défensif. En plus des points ratés au pied par Marques en début de seconde période, ils gâchaient notamment une munition importante en fin de partie (76e), alors qu’ils étaient tout près de la ligne adverse et qu’un essai (même non transformé) aurait pu les mettre dans les clous du bonus… Peine perdue, puisqu’à l’inverse, les Racingmen venaient mettre un terme à tout suspense à une minute du terme, par l’intermédiaire de Juan Imhoff, qui déposait Yoann Huget pour aller aplatir (28-14, score final).

À une semaine de la réception de Toulon, Toulouse a bien tenté d’envoyer du jeu mais s’est montré bien trop maladroit. De son côté, le Racing a pris le dessus au fil des minutes et aurait même pu espérer prendre le bonus offensif en fin de rencontre (3 essais à 1). Les joueurs de Laurent Travers et Laurent Labit se déplaceront à Clermont le week-end prochain.

 

 

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *