Top 14 : Le Racing s’en sort bien, Paris méritait (beaucoup) mieux

Malgré une prestation intéressante, le Stade français repart les mains vides de son déplacement à Colombes ce samedi après-midi. La faute notamment Camille Chat, qui a donné la victoire au Racing 92 dans les ultimes instants de la partie (29-22). Après les révélations du journal L’Équipe cette semaine, les Racingmen ont eux répondu sur le terrain.

Des regrets, les Parisiens peuvent en avoir à l’issue de cette partie… Largement dominateurs dans le premier acte, les hommes de Gonzalo Quesada – bien décidés à envoyer du jeu comme à leur habitude – pêchaient en revanche par manque de réalisme, seul Julien Arias, bien servi par Nicolas, réussissant à prendre la défense ciel et blanche à revers pour inscrire le premier essai des siens (38e). Pour le reste, c’est Julien Dupuy qui se chargeait de sanctionner l’indiscipline des joueurs de Laurent Travers et Laurent Labit (trois pénalités en première période). La réussite était en revanche maximale pour les champions de France en titre : un essai de Juan Imhoff sur une interception (11e), une pénalité de Maxime Machenaud sur la sirène pour réduire l’écart au score à la mi-temps… L’écart de 6 points à la pause (16-10) n’était donc pas cher payé.

Le Racing s’est fait peur

Le second acte était en revanche plus équilibré, avec des équipes indisciplinées qui « obligeaient » Laurent Cardona à sortir les cartons jaunes : un à l’encontre de Julien Dupuy (56e), un autre à l’encontre de Ben Tameifuna (60e). Un partout, balle au centre…

Et alors que Jules Plisson – après avoir manqué un drop quelques instants plus tôt – remettait les deux équipes à égalité à trois minutes du terme (22-22, 77e), le talonneur Camille Chat, suite à un ballon gagné par le Racing sur une mêlée, venait aplatir en force pour donner la victoire aux siens ! Pire pour les Parisiens, la transformation de Maxime Machenaud les privait du point de bonus défensif (29-22, score final). Le Racing s’est fait peur, le Stade français pourra toujours se consoler en regardant la qualité de sa prestation.

Pour revivre le LIVE de cette rencontre, c’est par ici !

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *