Top 14 – RCT : Patrice Collazo n’exclut pas de faire des changements !

Après sa victoire de la semaine dernière face à Castres, acquise au forceps, le RCT a livré une prestation insipide dimanche sur la pelouse de Paris (10-37). Ce qui a eu le don d’agacer Patrice Collazo. « Le Stade Français a fait son match, un gros match, mais je crois qu’on n’a jamais lutté. À partir de là, c’était une autoroute pour le Stade Français… C’est ça qui me dérange, expliquait-il à l’issue de la rencontre, des propos rapportés par Var Matin. Autant la semaine dernière on a lutté jusqu’à la fin, autant, là, on a très vite lâché. On n’a même pas baissé les bras parce qu’on n’est pas rentré dans ce match. On n’a rien décidé, c’est ça qui me dérange. »

Patrice Collazo : « On va faire évoluer certaines choses »

Avec 1 seule petite victoire en 4 journées, les Toulonnais ne vont pas pouvoir continuer comme ça éternellement. Le manager – qui n’avait pas senti le coup venir lors de la semaine d’entraînement – prévoit d’ailleurs du changement dans ce domaine. « On s’entraîne plutôt dur et sérieusement. Mais la semaine c’est une chose, mettre la disquette le week-end en est une autre. La semaine n’a même pas été mauvaise et si on s’implique comme ça, ce n’est pas pour un rendu pareil le week-end. Il me tarde d’être au week-end prochain et de vite retravailler lundi. Je pense qu’on va faire évoluer certaines choses dans le contenu des semaines. »

Même chose au niveau de l’effectif. Alors que certains leaders – à commencer par le talonneur Guilhem Guirado – sont méconnaissables, l’ancien de La Rochelle prévient : « Il ne suffit pas de mettre un maillot de Toulon pour être un joueur de Toulon« . Et, loin de s’arrêter en si bon chemin. « S’il faut jouer avec quinze minots du centre de formation, cela ne me posera aucun problème. Je l’ai déjà fait. Aujourd’hui, on passait un test (…) Il faut qu’on apprenne vite à voyager. Autant à Pau, il y avait eu des choses intéressantes sur le rugby. Autant, là, il n’y a vraiment rien eu d’intéressant. Vraiment rien. Il faut vite qu’on s’y remette. » Collazo n’a donc pas hésité à mettre la pression sur ses joueurs. À eux désormais, de prouver certaines choses sur le terrain, et ce dès la semaine prochaine lors de la réception d’Agen !

 

 

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *