Top 14 – La Rochelle : Grégory Patat, Jason Eaton, Jono Gibbes… Les joueurs satisfaits du nouveau staff

Leurs premiers pas sont forcément plus scrutés que ceux des autres… Grégory Patat, Jason Eaton et Jono Gibbes, quand il arrivera, vont forcément susciter beaucoup d’attention, du moins au début. Le premier nommé va succéder à Patrice Collazo en tant que responsable des avants de La Rochelle, le deuxième – fraîchement retraité – sera le coordinateur sportif alors que le troisième occupera le rôle si primordial de directeur du rugby. Tout ce joli monde va accompagner Garbajosa et Giorgadze, qui eux sont toujours là.

Et si l’ombre de Patrice Collazo plane toujours, pour l’instant, au-dessus de Marcel-Deflandre, ce nouveau staff semble avoir déjà le soutien des joueurs cadres. « Dans le staff, on a croisé Jono Gibbes quand il était à Clermont, et les mecs nous en ont dit du bien. Grégory Patat prend la place de Patrice mais il était très proche du groupe pro l’an dernier déjà. Ça ne nous dépayse pas trop. C’est un homme de valeurs, ça ira très bien, explique ainsi Romain Sazy, des propos rapportés par L’Équipe. Jason sera une bonne passerelle entre le staff et les joueurs, il commence à connaître la maison, c’est bien d’avoir encore sa présence à nos côtés. »

« Une bonne chose pour nous »

Même son de cloche chez le Néo-Zélandais Victor Vito. D’abord au sujet d’Eaton. « Je pense qu’il est parfait dans son rôle d’intermédiaire entre l’équipe et le staff. Il connaît parfaitement La Rochelle, les joueurs et les entraîneurs, détaille-t-il à Rugbyrama. C’est quelque chose qui va nous permettre de continuer à avancer sur le bon chemin. » Et ensuite à propos de l’ancien de l’ASM, Gibbes. « Je l’ai déjà rencontré mais je n’avais joué sous ses ordres. Il me paraît être un bon technicien. J’ai lu dans les médias ce qu’il se disait, je devine que c’est une bonne chose pour nous. »

Avec un effectif de qualité – qui n’aura pas en plus à disputer la Champions Cup – les Maritimes ont toutes les cartes en main pour joueur le haut du tableau en Top 14. Et confirmer, une bonne fois pour toutes, que l’institution est bien évidemment plus forte qu’un seul homme.

 

 

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *