Top 14 / SFP-SR : Les Rochelais échouent de peu dans leur incroyable come-back

Largement devant au score à l’entame des quinze dernières minutes, le Stade français a ensuite vu les Rochelais recoller dangereusement en toute fin de partie. Les Parisiens empochent tout de même la victoire (31-26), les Maritimes peuvent nourrir des regrets.

65e minute. Alors que les hommes de Gonzalo Quesada étaient tout près de la ligne rochelaise, l’arbitre de la rencontre Pascal Gauzere décidait d’accorder un essai de pénalité après arbitrage vidéo, le demi de mêlée Arthur Retière ayant empêché Pyle d’aplatir avec le pied. À ce moment de la partie, les Parisiens menaient donc nettement (31-12) et se dirigeaient presque tranquillement vers la victoire. Et pourtant…

Trouvant enfin les espaces, et se montrant surtout réalistes, les jaune et noir signaient alors un come-back assez impressionnant, avec des essais de Retière (67e) – auteur d’une très bonne entrée en jeu – et de Maurouard (72e, 31-26). Les Rochelais revenaient alors dans les clous du bonus défensif et pouvaient encore espérer la victoire ! Et pourtant, malgré sa domination dans les derniers instants de la partie, La Rochelle ne parvenait pas à créer l’exploit.

Les regrets rochelais

Et si ramener un point de bonus défensif de Jean-Bouin n’est pas une mauvaise opération, les joueurs de Patrice Collazo pouvaient nourrir de gros regrets. Tout d’abord au vu des essais parisiens : il était en effet difficile de distinguer si Antoine Burban contrôlait ou non le ballon au moment d’aplatir son deuxième essai personnel (39e), en plus de cet essai de pénalité accordé pour une raison étrange… Et ce sans oublier les points laissés en route par Brock James (même s’il faut préciser que le buteur du Stade français Julien Dupuy a lui aussi échoué dans certaines de ses tentatives).

Qu’importe, avec ce succès, Paris remonte à la 7e place du classement en attendant le match entre Toulon et Montpellier. La Rochelle abandonne de son côté le fauteuil de leader à Clermont.

 

 

Crédit photo : Icon Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *